Spotify fait la chasse à ceux qui piratent sa formule Premium sans payer

A l'occasion de son entrée en bourse, le géant de la musique en ligne Spotify entame une chasse aux fraudeurs, dont certains vont jusqu'à pirater le service Premium et en profitent gratuitement.

Spotify part en guerre contre les pirates

La formule Premium de Spotify, exploitée frauduleusement via de fausses applications

Avec environ 160 millions d'utilisateurs au niveau mondial, le groupe Spotify a décidé de faire la chasse aux pirates, à l'occasion de son entrée en bourse. La firme propose différentes formules d'abonnements adaptées pour que chacun profite à sa mesure de l'importante bibliothèque musicale à disposition.

Mais si 70 millions des abonnés sont officiellement titulaires d'un compte Premium, le spécialiste de la musique en ligne fait hélas le constat que nombre d'autres d'utilisateurs piratent son service Premium sans payer.

Spotify est pourtant entouré de protections sensées empêcher de telles pratiques, mais le système comporte des failles que certains exploitent parfois, au moyen de fausses applications permettant de profiter d'un service allant au delà de ce qu'accorde un abonnement basique.

Spotify veut mettre de l'ordre et avertit les utilisateurs dont l'activité ne correspond pas au type d'abonnement

Avec son entrée récente en bourse, Spotify veut mettre de la clarté dans les comptes et de la transparence dans les statuts des utilisateurs. Hors de question donc que certains continuent de profiter gratuitement et frauduleusement du service Premium, pendant que d'autres payent.

La firme se consacre donc à repérer les utilisateurs dont l'activité du compte ne correspond pas avec l'abonnement choisi. Ceux qui ne sont pas en règle risquent une suspension de leur compte, mais reçoivent dans un premier temps un message d'avertissement précisant que Spotify a « détecté une activité anormale sur l'application utilisée ».

Les usagers concernés seront parallèlement sommés de désinstaller toutes applications illégales, tout en précisant « Si nous détectons une utilisation répétée d'applications non autorisées en violation de nos conditions, nous nous réservons tous les droits y compris de suspendre ou de fermer le compte ».

.

Réagissez !
Soyez le premier à réagir !