Accueil » Actualités » Nouveau viol en Live sur Facebook, 40 témoins, 0 appel à la police

Nouveau viol en Live sur Facebook, 40 témoins, 0 appel à la police

Par Ruby Charpentier

Voilà une affaire qui va une fois de plus clairement montrer les limites des services de vidéos en Live streaming. Au moins 6 hommes ont kidnappé et violé une jeune fille de 15 ans à Chicago et ont filmé leur crime à partir de l’application Facebook Live. Une quarantaine de personnes ont pu visionner cette vidéo en tant que spectateur, d’après les compteurs de l’application et pourtant la police n’a reçu aucun appel…

Des dizaines de témoins « spectateurs » du viol et aucun n’appelle à la police…

La mère de l’adolescente avait déclaré sa disparition à la police alors que sa fille n’était pas rentrée après être sortie faire une course. Ce n’est que le lendemain qu’un adolescent du quartier à qui l’on a montré les images, décide d’aller voir la famille  pour leur raconter ce qu’il se passe. Grâce à son geste, la police a pu retrouver la jeune fille le lendemain de sa disparition.

Reginald King, l’oncle de la victime, a été surpris que cela soit un enfant du quartier qui dévoile toute cette histoire et a déclaré à la presse : « C’est une des choses les plus courageuses que j’ai jamais vu un enfant faire. Il y avait des adultes qui ont vu ça, et aucun d’eux n’a trouvé moyen de dire ‘Hé, je dois appeler quelqu’un’ ».

Les services de police de la ville de Chicago ont déclaré à la presse : « le service de police de Chicago avance bien dans l’identification de personnes concernées dans l’attaque du 10e district. Des auditions sont en cours, mais pas de suspects formellement identifiés pour l’instant ».

Facebook qui est resté muet sur les faits, ne souhaitant pas s’exprimer sur une enquête en cours, a simplement rappelé : « Facebook a une équipe qui répond 24 heures sur 24 aux signalements de vidéos en direct inappropriées dès qu’ils arrivent, dit l’entreprise. Un spectateur peut interrompre un flux en direct si une violation des normes de la communauté de Facebook a lieu, et il suffit d’un signalement pour que quelque chose soit vérifié. Cela signifie que si une seule personne parmi la quarantaine qui ont vu la vidéo de la fille attaquée [avait agi], la vidéo aurait pu être supprimée plus tôt ». La vidéo a été supprimée par le réseau social dès que les autorités lui en ont fait la requête.

L’horreur en direct se démocratise

Ce n’est malheureusement pas la première fois que les applications de vidéo en direct montrent l’horreur en Live, rien qu’à Chicago depuis le début de l’année, on a pu voir une mère tuer son enfant de deux ans en direct, un groupes de jeunes torturer une personne handicapée, un meurtre et une fusillade. Le monde est bel et bien devenu fou, car désormais il y a des spectateurs pour ce genre de crimes en live… Et dans ce lot, le manque d’empathie est si important, que comme dans cette affaire de viol collectif, personne ne prend plus la peine d’appeler la police pour tenter de faire cesser l’infraction, allant même jusqu’à commenter la vidéo.

En début d’année, une affaire similaire qui s’était déroulée en Suède s’était terminée par l’arrestation en direct de trois afghans en train de violer une jeune suédoise, parceque cette fois quelqu’un avait justement prévenu la police, dans un groupe fermé contenant tout de même 60.000 membres !

1 Commentaire
0
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
lapin_gris

je suppose que FB est en mesure de savoir QUI regardait cette vidéo…

1
0
Nous serions ravis d'avoir votre avis, laissez un commentaire !x
()
x
More in Actualités
Un lycéen corrige le boulot de la NASA

Ce n'est pas tous les jours que l'on peut reprendre les scientifiques de la Nasa sur leurs calculs, c'est pourtant…

Close