Accueil » Actualités » Les objets connectés bientôt au cœur de nouvelles arnaques

Les objets connectés bientôt au cœur de nouvelles arnaques

Par Emmanuel

L’autorité britannique en charge de la surveillance du secteur du commerce tire la sonnette d’alarme. Les nouvelles technologies et surtout l’IOT (Internet of Things) pourraient bien donner un coup de jeune aux arnaques. On fait le point.

Une menace qui va aller en grandissant

Nos nouveaux usages créent de nouvelles opportunités pour les arnaqueurs. Le NTS (National Trading Standards), l’autorité en chargé de surveiller le secteur du commerce en Grande-Bretagne (l’équivalent de notre DGCRF) n’a pas de mots suffisants pour alerter les consommateurs. Alors que nos nouveaux usages numériques se développent, principalement autour des objets connectés dans les domiciles, ceux-ci créent aussi des risques d’arnaques.
Il s’agit d’une alerte qui prend place dans le rapport 2016-2017 des risques pour les consommateurs. Le NTS a réussi à empêcher des arnaqueurs de voler presque 127 millions de livres sur l’année écoulée. Mais, le danger va désormais aller croissant. « Notre connectivité augmentée est une bonne chose, les opportunités de cette transformation digitale vont augmenter grandement la qualité de notre vie. Grâce aux objets connectés on peut contrôler notre santé, ou encore les plats que l’on prépare.  Ce progrès ne devrait pas être arrêté mais comme les criminels trouvent toujours de nouvelles façon de viser les consommateurs, nous allons devoir mieux protéger les gens dans leurs maisons aussi » explique Mike Andrews du NTS.

Alexa d’Amazon ou Google Assistant, des cibles de choix

Concrètement, alors qu’il y aura plus de 50 milliards d’objets connectés en 2020 dans nos foyers, ceux-ci pourraient bien représenter la menace essentielle, surtout pour les personnes qui ne sont pas vraiment spécialistes des nouvelles technologies. Alors que l’on sait déjà que ceux-ci sont en général insuffisamment protégés contre les attaques informatiques, il y a en effet de quoi s’inquiéter.  Alexa d’Amazon, Google Assistant ou leurs concurrents deviendraient alors des cibles prioritaires. En effet, ils occupent potentiellement une place centrale dans la maison.

Par ailleurs, le  NTS identifie plusieurs autres risques qui devraient aller croissants dans les prochains mois. Parmi ceux-ci, on trouve notamment  la vente de produits contrefaits sur les réseaux sociaux ou encore les manipulations de prix sur les sites de vente de tickets de spectacles.

0 0 vote
Article Rating
0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
Plus dans Actualités
Travail: même chez les géants du high-tech, c’est mieux dans la boîte d’en face !

Pour beaucoup de personnes, lorsqu'on demande dans quelles entreprises souhaiterais-tu travailler, un grand nombre répondent Google, d'autres Facebook, d'autres Apple,…

Fermer