Accueil » Actualités » L’ancien cofondateur de WhatsApp finance la création de la Signal Foundation

L’ancien cofondateur de WhatsApp finance la création de la Signal Foundation

Par Ruby Charpentier

40 millions d’euros : telle est l’aide apportée par un ancien fondateur de WhatsApp pour donner un coup de pouce à Signal à créer sa fondation. Certains organismes d’état y entrevoient pourtant un obstacle sérieux à la sécurité et l’intérêt général.

Coup de pouce salvateur pour Signal, à hauteur de 40 millions d’euros

Brian Acton, un ancien cofondateur de WhatsApp, a décidé de s’investir dans le développement de la messagerie sécurisée Signal. WhatsApp avait à l’époque été revendu à Facebook pour 16 milliards de dollars, ce qui l’avait libéré de ses obligations vis à vis de la firme.

Il a donc décidé de subventionner Signal à hauteur de 40 millions d’euros, afin de lui permettre la création de sa propre fondation : la Signal Foundation. Brian Acton motive son choix « De plus en plus de nos vies se produisent en ligne et la protection des données est essentielle. Tout le monde mérite d’être protégé et la Signal Foundation répond à ce besoin mondial ».

Il est vrai que Signal comprenait depuis sa création en 2015 un unique petit groupe de 3 à 7 personnes, et que son créateur Moxie Marlinspike considère depuis, que sa gestion souffre de difficultés pour répondre à une demande croissante.

La Signal Foundation : un réel progrès ? Ou un obstacle à la sécurité publique ? Le FBI s’interroge.

Dans le milieu, Signal est depuis longtemps réputé pour la qualité de ses communications sécurisées. Un acteur du FBI lui même déclarait comme inviolable le système de messagerie et de cryptage utilisé.

C’est précisément là que ça coince pour certaines institutions de renseignements. Pour le FBI notamment, une prise d’influence liée à la création de la Signal Foundation signifie un accroissement du phénomène, et donc autant de communications échappant à toutes formes de surveillance.

Du point de vue du FBI, l’idée qu’un tel réseau de communications puisse permettre aux milieux de criminalités organisées ou aux terroristes eux-mêmes de communiquer en toute impunité peut devenir un obstacle à l’intérêt de la nation et à la sécurité…

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Plus dans Actualités
Des cartes SIM bientôt remplacées par iSIM ?

Assisterions-nous à la fin prochaine des cartes SIM ? C'est la question que l'on peut se poser avec la solution…

Fermer