Netflix créé son propre service de paiement pour ne plus verser 30% à Apple

Populaire et désireux de s'affranchir des lourdes taxes des vitrines Apple ou Google, Netflix test actuellement son propre service de paiement dans une trentaine de pays dont la France.

Netflix s'affranchit d'Apple et de Google

Netflix s'affranchit d'Apple et de Google

Après avoir payé pendant des années une belle commission à Apple, Netflix dit stop et prépare une solution pour cesser de se priver de ce pourcentage. En effet, lorsque l'on s'abonne à un service payant via iOS, Apple perçoit automatiquement un pourcentage, directement prélevé au créateur de l'application à laquelle vous souscrivez.

 

Il semble que Netflix en est assez de cette situation et de cette somme non négligeable qui lui échappe totalement et limite sa capacité à profiter de marges intéressantes. Aussi le spécialiste de la VOD a décidé de mettre au point son propre mode de paiement, qui sera indépendant d'Apple et de Google.

 

La facturation Google Pay entre donc également dans le cadre des services dont Netflix veut s'affranchir, et la firme envisage de rediriger le système de paiement en direction de son propre site, contournant iTunes et privant ainsi Apple et Google de leur commission.

Une commission de 30% jugée trop lourde

Si Netflix s'oriente vers ce nouveau fonctionnement, ce n'est pas par hasard. Il est vrai que lorsqu'un utilisateur s'abonne à Netflix via iOS, Apple profite automatiquement de 30% de la somme versée au cours de la première année, pourcentage qui descend ensuite à 15% les années suivantes.

 

Facile de comprendre donc, où se trouve l'intérêt de Netflix. Cette nouvelle mesure est d'ailleurs déjà en test dans une trentaine de pays : Afrique du sud, Allemagne, Argentine, Australie, Autriche, Belgique, Brésil, Canada, Colombie, Corée, Croatie, Danemark, Equateur, Espagne, Finlande, France, Grande-Bretagne, Hongrie, Inde, Indonésie, Italie, Japon, Malaisie, Mexique, Norvège, Pérou, Philippines, Pologne, Slovaquie, Suède, Taîwan, et Thaîlande.

 

A la manière de Spotify et Epic Games, Netflix se rebelle donc à son tour contre les plateformes d'applications, et veut s'affranchir de taxes jugées trop élevées. Fort de sa popularité déjà acquise, ce service considère désormais être en mesure de se passer de l'étiquette « App Store » ou « Play Store ».

.

Réagissez !
Voir aussi :
JPMorgan Chase conseille à Apple de racheter Netflix

Netflix va-til vraiment être racheté par Apple ?

C'est le conseil que la banque JPMorgan Chase prodigue à Apple : racheter Netflix. Face à une chute des ventes de iPhone et plus généralement une saturation du marché des iPhone, le groupe bancaire...
Project xCloud : « le Netflix du jeu vidéo »

Project xCloud : le « Netflix du jeu vidéo » selon Microsoft

La firme de Redmond vient de faire des confidences pour le moins intéressantes dans le domaine du jeu vidéo et l'entreprise a avancé considérablement concernant son fameux Projet xCloud, un service de...
Soyez le premier à réagir !