Accueil » Actualités » Netflix créé son propre service de paiement pour ne plus verser 30% à Apple

Netflix créé son propre service de paiement pour ne plus verser 30% à Apple

Par Ruby Charpentier

Populaire et désireux de s’affranchir des lourdes taxes des vitrines Apple ou Google, Netflix test actuellement son propre service de paiement dans une trentaine de pays dont la France.

Netflix s’affranchit d’Apple et de Google

Après avoir payé pendant des années une belle commission à Apple, Netflix dit stop et prépare une solution pour cesser de se priver de ce pourcentage. En effet, lorsque l’on s’abonne à un service payant via iOS, Apple perçoit automatiquement un pourcentage, directement prélevé au créateur de l’application à laquelle vous souscrivez.

 

Il semble que Netflix en est assez de cette situation et de cette somme non négligeable qui lui échappe totalement et limite sa capacité à profiter de marges intéressantes. Aussi le spécialiste de la VOD a décidé de mettre au point son propre mode de paiement, qui sera indépendant d’Apple et de Google.

 

La facturation Google Pay entre donc également dans le cadre des services dont Netflix veut s’affranchir, et la firme envisage de rediriger le système de paiement en direction de son propre site, contournant iTunes et privant ainsi Apple et Google de leur commission.

Une commission de 30% jugée trop lourde

Si Netflix s’oriente vers ce nouveau fonctionnement, ce n’est pas par hasard. Il est vrai que lorsqu’un utilisateur s’abonne à Netflix via iOS, Apple profite automatiquement de 30% de la somme versée au cours de la première année, pourcentage qui descend ensuite à 15% les années suivantes.

 

Facile de comprendre donc, où se trouve l’intérêt de Netflix. Cette nouvelle mesure est d’ailleurs déjà en test dans une trentaine de pays : Afrique du sud, Allemagne, Argentine, Australie, Autriche, Belgique, Brésil, Canada, Colombie, Corée, Croatie, Danemark, Equateur, Espagne, Finlande, France, Grande-Bretagne, Hongrie, Inde, Indonésie, Italie, Japon, Malaisie, Mexique, Norvège, Pérou, Philippines, Pologne, Slovaquie, Suède, Taîwan, et Thaîlande.

 

A la manière de Spotify et Epic Games, Netflix se rebelle donc à son tour contre les plateformes d’applications, et veut s’affranchir de taxes jugées trop élevées. Fort de sa popularité déjà acquise, ce service considère désormais être en mesure de se passer de l’étiquette « App Store » ou « Play Store ».

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Plus dans Actualités
Géolocalisation malgré la désactivation de l’historique : une plainte déposée contre Google

Faisant suite à l'enquête de l'Associated Press démontrant que Google géolocalise les utilisateurs malgré la désactivation du paramètre de localisation…

Fermer