Accueil » Actualités » Le PDG de SFR s’en prend à Free Mobile

Le PDG de SFR s’en prend à Free Mobile

Par Emmanuel

Après Xavier Niel, PDG de Free et Stéphane Richard, PDG d’Orange, c’était au tour de Franck Esser, le PDG de SFR d’être auditionné devant les députés de l’Assemblée Nationale afin de répondre à leurs interrogations.

Depuis l’arrivée de Free Mobile, Franck Esser s’est montré sceptique par rapport aux tarifs pratiqués par Free Mobile concernant ses offres. Il s’est notamment interrogé sur la pérennité de ces innovations tarifaires. Pour lui, il n’est pas envisageable de pouvoir créer un réseau 4G avec des tarifs aussi bas. D’après lui, Free Mobile se repose entièrement sur le contrat d’itinérance qu’il a signé avec Orange. Il déclare : « On ne connaît pas le contrat d’Orange avec Free, ni même les termes de l’accord, ni même les conditions de son application. »

Free Mobile est accusé par les autres opérateurs de ne supporter que 100u trafic de ses abonnés, le reste étant à la charge d’Orange.

C’est pourquoi  SFR a demandé récemment à l’ARCEP (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) une plus grande transparence dans les résultats de son enquête sur l’état du réseau de Free Mobile. Ces résultats très attendus doivent être connus début mars.

Concernant l’impact économique pour SFR suite à l’arrivée de Free Mobile, Franck Esser a répondu : « Bien sûr l’impact est là, mais il est encore trop tôt pour le mesurer. »

De son côté, Orange est le premier opérateur à avoir communiqué les répercussions suite à l’arrivée de Free Mobile sur le marché. Orange affirme avoir perdu 210 000 clients en un mois et demi. Orange a enregistré 1,038 millions de résiliations vers les autres opérateurs et 837 000 nouveaux abonnés. Au 31 décembre 2011, Orange comptait 27 millions de clients.

1 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
HerveT

Une chose est vrai comme Franck Esser le dit, il est encore trop tôt pour mesurer l’impact de Free Mobile sur le marché de la téléphonie mobile. D’ici 6mois 1an il sera possible de voir de quelle manière les choses ont bougé, quand tout le monde arrivera en fin d’engagement soit les gens vont changer d’opérateur, soit rester chez le même et c’est la que le gros des chiffres se jouera. Il faudra voir ce que les gens préfèrent aussi entre un forfait avec engagement + mobile ou sans engagement et sans mobile. Pour la part j’ai déjà tranché, un… Lire la suite »

1
0
Nous serions ravis d'avoir votre avis, laissez un commentaire !x
()
x
More in Actualités
Après Apple, c’est au tour de Microsoft de s’attaquer à Google

Après la semaine passée et ses déboires avec Apple, Google subit maintenant les foudres de Microsoft. En effet, ce dernier…

Close