Accueil » Dossiers » Tests matériels » Test du Buffalo Wireless-N Nfiniti Dual Band Ethernet Converter

Test du Buffalo Wireless-N Nfiniti Dual Band Ethernet Converter

Par Richard

Proposé depuis le mois de juillet par Buffalo, fabricant bien connu pour ses solutions de stockage, le Wireless-N Nfiniti est décrit à tord comme un point d’accès wifi par les comparateurs de prix et certains Cyber-marchants, induisant en erreur les acheteurs potentiels. Voyons ensemble de quoi il en retourne réellement…

Introduction

Il est vrai que de nombreuses boutiques présentent le Nfiniti comme un point d’accès alors, une fois pour toutes, écartons tout de suite les doutes que nous pourrions avoir : ça a l’allure d’un point d’accès, ça a le nom d’un point d’accès, mais ce n’est pas un point d’accès.

Proposé pour moins de 80€ environs, sa référence est WLI-TX4-AG300N, et pour la suite du test, nous l’appellerons simplement le « Nfiniti ».

Boîte du Nfiniti

Boîte du Nfiniti

Contenu de la boîte

Pour la France, la boîte du Nfiniti contient :

  • 1 CD-ROM contenant un utilitaire de configuration et la documentation
  • 1 alimentation
  • 2 cordons d’alimentation dont un pour les prises de courant françaises.
  • 1 documentation en français.
  • 1 câble Ethernet
  • Le Nfiniti.
Contenu de la boite du Nfiniti

Contenu de la boite du Nfiniti

Installation

Concernant l’installation physique, la manœuvre est très simple, il suffit de relier les périphériques au Nfiniti grâce à des câbles Ethernet et de brancher le Nfiniti au secteur.

Assistant d’installation

Assistant d’installation

Au niveau logiciel, il faut installer un petit utilitaire sur un PC connecté par Ethernet (même temporairement) au Nfiniti. Cet utilitaire permet de détecter le Nfiniti sur le réseau filaire (d’où la nécessité d’être connecter par Ethernet pour la première configuration) et d’attribuer une adresse IP.

Détection du boitier et attribution de l'adresse IP

Utilitaire permettant la détection du boitier et l’attribution d’une adresse IP

Ensuite, il est possible de poursuivre la configuration, et notamment la configuration du Wifi, grâce à une interface Web en français.

Interface Web

Interface Web

A noter que le Nfiniti dispose de la technologie AOSS (AirStation OneTouch Secure System) qui permet d’appairer d’une simple pression le Nfiniti avec les points d’accès Wifi de la même marque disposant également de l’AOSS.

L’AOSS permet de mettre en place la sécurité maximale permise par l’ensemble des périphériques connectés sans connaissances particulière. Voila qui est bien utile avec la mise en application de la loi Hadopi qui se profile.

Fonctionnement de l'AOSS

Fonctionnement de l’AOSS

Sécurité AOSS

Négociation automatique du niveau de sécurité avec des périphériques qui ne supporte pas tous AES

Pour obtenir plus d’informations sur l’AOSS, voici le lien sur cette technologie chez Buffalo : fonctionnement de l’AOSS.

Pourquoi ce n’est pas un point d’accès ?

Il faut dire que Buffalo  n’est pas très clair dans la description de son produit…

« Buffalo’s Nfiniti Dual Band Ethernet Converter offers a wireless solution for all wired network home entertainment devices in your home. Its chassis is designed for installation beside digital televisions and HD recorders. Up to four wired devices can be converted to wireless, you don’t need to have a LAN cable from each device to your router. »

Ce qui peut de traduire par « Le Buffalo Nfiniti Dual Band Ethernet Converter offre une solution sans-fil pour tous les équipements reliés au réseau dans votre maison. Son boîtier est étudié pour être installé aux côtés des télévisions numériques ou des disques durs multimédias. Jusqu’à quatre périphériques filaires peuvent être transformés en sans-fil, vous n’avez pas besoin de relier chaque appareils à votre routeur. »

Ou encore « Creates Draft 802.11n 2.4GHz or 802.11n 5GHz and 802.11g/b and 802.11a Wireless Networks » alors que le Nfiniti ne peut que “rejoindre” un réseau et non pas le créer.

Cela peut réellement laisser penser qu’il s’agit d’un point d’accès Wifi. Il s’agit en fait d’un « Dual Band Ethernet Converter », soit en bon français : un pont Wifi-Ethernet.

La différence est qu’avec ce pont, vous ne pouvez que vous connecter à un point d’accès déjà existant, telle que la box de votre fournisseur d’accès, mais vous ne pouvez pas créer un réseau wifi avec cet appareil ; donc, si vous n’avez pas déjà un point d’accès Wifi chez vous, cet appareil ne vous servira à rien.

Pont Wifi-Ethernet : mais à quoi ça sert alors ?

On peut se demander, à la description des limitations de cet appareil, quel en est alors son intérêt…

Il est vrai que les appareils « connectés » (à Internet) se multiplient : les NAS qui ont des clients bittorrent intégrés, les télévisions qui upgradent leurs firmware  toutes seules, les consoles de jeu pour les parties multi-joueurs, et nos ordinateurs.

Tous ces appareils ne sont pas toujours à côté des box et tous ne disposent pas tous du wifi intégré. En revanche, bien souvent, il y a au moins une interface Ethernet.

Le Nfiniti sert donc à relier jusqu’à quatre appareils filaires à un réseau wifi déjà existant.

Cette opération peut être réalisée avec un routeur (comme relier le réseau domestique à l’Internet) mais nécessite alors de sérieuses connaissances du protocole TCP/IP et peut nécessiter de ré-adresser une bonne partie des matériels connectés.

L’autre solution, celle proposée par Buffalo, est d’utiliser un pont. Celui-ci se charge de transmettre à un réseau tout ce qui « passe » sur l’autre, et vis-et-versa. Aucune modification dans l’adressage IP n’est donc requise et l’installation est très simple.

Caractéristiques techniques du Wifi

Concernant le Wifi, le Nfiniti permet  de se connecter en 802.11a, b et g, ainsi qu’en N selon les spécifications « Draft 2.0 ». En 802.11n, il peut utiliser la bande de 2,4 GHz ou 5 GHz (d’où son qualificatif de Dual Band). La bande des 5 GHz offre des performances plus élevées mais en cas de perturbations, il est possible de sélectionner la bande de fréquence : 2,4 GHz ou 5 GHz grâce à un interrupteur sur le côté du boîtier.

Le Nfiniti est capable de fonctionner en mode Infrastructure (c’est-à-dire de se connecter à un point d’accès), ou en mode Ad-hoc (se connecter à un autre client). A noter qu’il ne sera pas possible de connecter deux Ethernet Converter Nfiniti ensembles puisque aucun des deux n’est capable de créer le réseau.

Sélection du réseau Wifi à rejoindre

Sélection du réseau Wifi à rejoindre

Au niveau des cryptages, il est possible d’utiliser le WPA2, le WPA-PSK (AES et TKIP), ou le WEP en 128 et 64 bits.

Caractéristiques techniques du réseau filaire

Pour le réseau filaire, le Nfiniti dispose de 4 ports Ethernet  10/100 Mbits. Il est vraiment dommage qu’il n’ait pas été doté de ports Gigabits. C’est d’autant plus regrettable que le réseau Wifi risque d’être plus rapide que le réseau filaire puisqu’il peut atteindre, dans les meilleures conditions, 300 Mbps en 802.11n.

Wifi à 144Mbps en dépit du mode 300Mbps désactivé

Wifi à 144Mbps en dépit du mode 300Mbps désactivé

Le réseau filaire constituera donc souvent un goulet d’étranglement alors que nous étions habitués à une situation inverse.

En revanche, les ports Ethernet s’adaptent automatiquement pour éviter d’avoir à employer des câbles croisés lorsqu’on relie le Nfiniti à de l’équipement réseau.

Le test en conditions réelles

Le test a été réalisé sur plusieurs semaines en utilisation réelle.

  • Connectés au Nfiniti, un PC et un NAS.
  • Connectés au Modem/Routeur/Point d’accès (en l’occurrence une Freebox), un PC et un serveur de fichier.
  • Le Nfiniti était connecté en 802.11n, bande de fréquence de 2,4 GHz.
  • Les PCs utilisaient aussi bien le NAS que le serveur de fichier.
  • Les PCs accédaient à l’Internet (emails, web et jeux en ligne).

Une fois configuré, l’utilisation est totalement transparente. On oublie qu’une liaison wifi est utilisée et toutes les ressources sont accessibles comme si on était sur un seul et même réseau.

En dépit des échanges entre les différents équipements qui pouvaient être relativement lourd (retouche photos et développement web),  l’utilisation s’est avérée pleinement satisfaisante au quotidien. L’accès au NAS et au serveur depuis tous les PCs était très confortable, et aucune coupure ou dégradation notable de la connexion n’a été constatée durant la période de test (alors que c’était le cas avec une carte Wifi installée dans le PC 2).

Les parties de jeu en ligne n’ont pas eu à souffrir de déconnexions intempestives et aucun  » lag » (temps de latence anormalement haut, voir perte de paquets) dû au pont Wifi-Ethernet n’a été constaté.

Schéma du réseau pour le test

Schéma du réseau pour le test

Conclusion sur le WLI-TX4-AG300N

Le boitier Wireless-N Nfiniti Dual Band Ethernet Converter permet de connecter jusqu’à quatre appareils filaires au réseau Wifi du domicile ou du bureau. La simplicité et la versatilité ont été privilégiées aux performances et à l’exhaustivité des fonctionnalités. On préférera donc, si on a une configuration bien spécifique ou si on recherche les performances, une solution professionnelle ou en éléments séparés : Point d’accès 802.11N avec port gigabit + Switch gigabit.

Néanmoins, le Nfiniti rempli parfaitement son rôle de pont Wifi-Ethernet et sait même se faire oublier. Il sera parfait pour relier l’équipement audio-vidéo du salon à la box de l’opérateur ou pour réunir un réseau SOHO sans câbles encombrant.

0 Commentaire
0

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Plus dans Tests matériels
Test du bundle clavier souris par Razer : Lycosa et Deathadder

A peine le clavier Lycosa et la souris DeathAdder branchés que le bleu des touches et de la mollette s'illuminent…

Fermer