Le switch de Nintendo, un succès certain en France

La Switch de Nintendo fait un carton en France depuis sa sortie. Avec ses 250 000 consoles vendues, le produit connaît un succès certain, à tel point que Nintendo n'avait pas prévu autant de ventes dans l'Hexagone, ce qui a provoqué des ruptures de stock régulièrement.

La Switch de Nintendo, un vrai phénomène de vente Nintendo a prévu de réagir en revoyant la production à la hausse.

La Switch de Nintendo, un vrai phénomène de vente

Depuis sa sortie en mars, le succès de la Switch ne se dément pas, avec ses 250 000 ventes, allant au-delà du prévisionnel de Nintendo France, qui compte sur le million de consoles vendues dans le pays, mais en l'espace d'une année.

Cela ne devrait pas poser trop de problèmes à la firme japonaise, d'autant plus qu'elle pourra compter sur la vente de jeux phares,  comme le très attendu Super Mario Odyssey, Les Lapins Crétins, ainsi que les fêtes de fin d'année pour y parvenir. Le seul frein à cet objectif est lié à la disponibilité aléatoire de la Switch en raison de prévisions trop prudentes au moment du lancement.

Produire plus, pour jouer plus

Avec plus de 2,74 millions de consoles vendus dans le monde pour le seul mois de mars, le succès de la console est total, à tel point que Nintendo n'en attendait pas autant. La firme a dû refaire une estimation de ces ventes, à la hausse bien entendu à deux reprises déjà.

Ce sont donc 10 millions de Switch en plus qui seront produites pour répondre à une demande qui ne se tarit pas. Seul hic, la rapidité avec laquelle ces nouvelles consoles seront créées, et un volume de production supplémentaire jugé encore insuffisant par bon nombre d'experts.

Le directeur de Nintendo America, Reggie Fils-Aimé se veut pourtant rassurant, en indiquant que la volonté de Nintendo est bien d' « augmenter la production afin de rendre la console plus disponible sur le marché ». Le Financial Times croit savoir quant à lui que la firme nippone a fixé la barre du volume de production à 18 millions de Switch supplémentaires.

Du côté français, même son de cloche. Philippe Lavoué, directeur général de Nintendo France, a expliqué : « Nous, notre rôle c'est de passer des ordres, de faire des grands signes à notre maison mère pour lui dire que la demande est très forte et lui remonter toutes les estimations liées au marché français pour faire en sorte de l'alimenter en volume ».

.

Réagissez !
Soyez le premier à réagir !