Accueil » Actualités » Une French Tech discrète cette année au CES 2019

Une French Tech discrète cette année au CES 2019

Par Ruby Charpentier

Bon nombre d’entreprises françaises – 420 – ont effectué le voyage pour se rendre au CES qui se tient cette année comme toujours, à Las Vegas. Cependant, contrairement aux années précédentes, qui ont profité de la visite de politiques tels qu’Emmanuel Macron, l’heure est aujourd’hui à la discrétion.

Une présence en demi-teinte de la French Tech au CES 2019

On pensait que les 420 entreprises qui se trouvent au CES de Las Vegas allaient beaucoup faire parler d’elles, mais la réalité est toute autre. En effet, malgré le nombre de start-up présentes, qui constitue un record, soit dit en passant, la France est d’ailleurs le second pays le plus présent au salon, derrière la Chine… la tendance est plutôt à la discrétion.

L’instance qui organise la présence des entreprises françaises sur place, la mission French Tech, a en effet décidé de peu communiquer. Il faut dire que l’année 2018 avait été un peu chaotique, et la France avait donné l’image d’être inorganisée à l’occasion du salon.

Les critiques avaient alors fusé, certaines des start-up présentes étant accusées de dévoiler des projets pas forcément pertinents, ni très aboutis. Pire, certaines d’entre elles semblaient plus parachuter au CES qu’autre chose. Il faut dire que plusieurs instances avaient décidé d’apporter leurs propres entreprises.

Le CES, un événement important pour l’innovation technologique

Cela a été le cas des régions, venues avec certaines sociétés, mais sans concertation aucune avec des organismes reconnus tels que Business France ou la French Tech. Une cacophonie qui a manifestement laissé des traces, d’autant plus qu’il était difficile pour le visiteur de s’y retrouver.

Vu l’importance de ce salon, l’heure est donc à l’organisation. Il faut dire que le salon est une sacrée vitrine pour les entreprises centrées sur le numérique et la technologie, avec ses 180 000 visiteurs qui viennent de plus de 150 pays. Le CES est connu pour mettre le pied à l’étrier de jeunes entreprises, car c’est l’opportunité de réseauter.

De même, les médias sont très présents. Par contre il n’y aura pas de politiques cette année, contrairement aux années précédentes. On n’y croisera donc pas le secrétaire d’Etat au Numérique, Mounir Mahjoubi, ni le ministre de l’économie Bruno Le Maire.

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Plus dans Actualités
Des chromecast piratés en soutient à Pewdiepie

Si vous disposez d'un dongle Chromecast, vous n'avez sans doute pas trop apprécié la petite plaisanterie d'un groupe de deux…

Fermer