Tests matériels

Test : imprimante 3D MicroDelta Rework

Le constructeur Emotion Tech, basé à Toulouse, propose un nouveau modèle d'imprimante 3D : la MicroDelta Rework. La particularité de cette machine est avant tout d'être commercialisée sous forme de kit à monter soit même. Ainsi, l'utilisateur un tant soit peu bricoleur peut bénéficier d'une imprimante performante pour seulement 400€. Mieux encore, l'imprimante 3D se veut évolutive et propose déjà des options comme un plateau chauffant ou un écran LCD. Découvrons ensemble cette belle machine qu'est la MicroDelta Rework.

Une imprimante 3D en kit

Si la MicroDelta, l'ancien modèle d'imprimante 3D d'Emotion Tech, était lui aussi présenté en kit, la version Rework propose un nombre de pièces beaucoup plus restreint (mais néanmoins conséquent !). La société indique un temps de montage de 3 heures. Pour notre part, 4 heures ont été nécessaires à l'assemblage de la bête !

Acheter la MicroDelta Rework sur Amazon

Pour l'imprimante MicroDelta Rework, le constructeur a une nouvelle fois choisi un fonctionnement « delta » (d'où son nom !). Contrairement aux imprimantes 3D ayant un mode de fonctionnement « cartésien » (la buse se déplace de gauche à droite tandis que le plateau peut monter et descendre), ce modèle delta dispose d'un plateau fixe et la buse (l'équivalent de la tête d'impression pour une imprimante classique) se déplace de gauche à droite, en avant et en arrière mais aussi en haut et en bas et peut ainsi prendre toutes les positions possibles dans l'espace.

Imprimante 3D MicroDelta Rework
Afin de limiter le nombre de pièces, Emotion Tech utilise deux blocs en acier plié afin de composer le haut et le bas de la structure, le tout étant relié par des tiges en acier sur lesquelles vont coulisser des chariots. Sur ces derniers se trouvent des biellettes (moulées par injection) qui supportent la tête d'impression. Une fois montée, la MicroDelta Rework a comme dimensions 285 x 261 x 530 mm pour un poids de 7,5 kg.

L'extrudeur en aluminium, dont le rôle et de guider le filament vers la buse de chauffe où il sera fondu, est débrayable afin de retirer ou de recharger le filament avec une simple pression des doigts. Une molette manuelle permet également d'accompagner le filament de façon très précise.

Extrudeur en aluminium et structure de la MicroDelta Rework
Quant à l'électronique, Emotion Tech a entièrement assuré le développement de sa propre carte électronique eMotronic 32 bits cadencée à 96 MHz. Les caractéristiques techniques de la MicroDelta Rework, disponible ici, sont les suivantes :

- Volume d'impression : 150mm de diamètre pour 200mm de hauteur
- Épaisseur des couches de 100 à 350 microns selon les paramètres d'impression
- Filament compatible : PLA (ABS, G-fil, M-fil, Flex avec l'option plateau chauffant et tous filaments disponibles au format 1.75mm)
- Vitesse d'impression nominale : >80mm/s
- Vitesse de déplacement maximale : 200mm/s
- Vitesse de déplacement nominale : 150mm/s
- Précision moyenne (X,Y) 100 microns
- Précision moyenne (Z) 50 microns
- Type d'électronique eMotronic et carte micro SD
- Impression à l'aide d'une tête d'extrusion Hexagon (buses interchangeables)
- Buse 0.4mm par défaut
- Système d'exploitation Windows XP, Vista, 7,8,10, Ubuntu 12+, Mac OS
- Logiciel fourni : Repetier préconfiguré pour MicroDelta Rework
- Connectivité USB
- Alimentation fournie (externe) : 24V, 150W

Avant de nous intéresser au montage de l'imprimante à la page suivante, nous ne pouvons résister à l'envie de vous dévoiler notre petite vidéo de découverte de la MicroDelta Rework que nous vous avions fait partager dans cette actualité.

Passons maintenant au montage de notre imprimante 3D.

Vos commentaires
Laissez un commentaire !
  1. Tortillon en tant qu'invité
    le 04 septembre 2017 à 16h24

    Tortillon a dit :Aucun souci pour moi. Pas de probème majeur sur les paliers, ça glisse tout seul. Sur deux des trois chariot, j'ai cependant suivi le conseil de la notice concernant le fait d'enlever un palier par chariot (conseil perso : de préférence sur ceux du bas). Assurer le parallélisme des tiges de translation est le point critique, il faut être patient et méthodique (une dizaine d'aller retour avec le chariot pour chacun). Je conseille de serrer les vis par incrément de 2-3° en alternant entre les deux tiges, et ce pour les deux extrémités. Pour info, je suis pas de la boite, j'ai juste bien suivi mes cours de méca et d'hyperstatisme ;-)
    Sachant que le top serait certainement de pouvoir plaquer les tiges sur un marbre pour au moins avoir un plan sur lequel les tiges sont assurée d'être parallèle. Mais avec le chariot c'est un peu moins évident.

    répondre
  2. Tortillon en tant qu'invité
    le 04 septembre 2017 à 16h14

    Aucun souci pour moi. Pas de probème majeur sur les paliers, ça glisse tout seul. Sur deux des trois chariot, j'ai cependant suivi le conseil de la notice concernant le fait d'enlever un palier par chariot (conseil perso : de préférence sur ceux du bas). Assurer le parallélisme des tiges de translation est le point critique, il faut être patient et méthodique (une dizaine d'aller retour avec le chariot pour chacun). Je conseille de serrer les vis par incrément de 2-3° en alternant entre les deux tiges, et ce pour les deux extrémités. Pour info, je suis pas de la boite, j'ai juste bien suivi mes cours de méca et d'hyperstatisme ;-)

    répondre
  3. Delphine-sil en tant qu'invité
    le 04 juillet 2017 à 14h37

    Problèmes identiques pour moi. Les tiges sont compliqué à monter. Il est difficile de bien faire coulisser les paliers. Je viens de perdre une pale sur le ventilo principale. c'est le deuxième ventilo qui perd des pales, alors que rien ne viens frapper le ventilo. La calibration n'aboutit et je ne sais pas pourquoi. Je suis en relation avec le SAV et çà ne marche pas au bout d'un mois. Le support du capteur de calibrage a été changé aussi. il y avait une cassure. Bref, dire que cette imprimante en kit est facile à monter et que les éléments sont de qualité... on frôle la publicité mensongère. Là, je suis énervée. C'est scandaleux de faire la promotion de cette imprimante.

    répondre
  4. Nordazepam en tant qu'invité
    le 26 février 2017 à 14h17

    Salut,

    Alor je sais pas si je suis le seul dans ce cas mais je n'ai que des problème avec ce modèle. Premièrement, Les palier s lisses était très mal ajusté (la plupart ne glissaient même pas tout seul sur la tige, malgré l'usage massif de WD40). Du coup j'y suis allé petite touche de papier verre très fin (2000) pour essayer de les faire glisser un peu. Ensuite les ventilateur sont indécemment FRAGILES. Une accélération trop brusque, un démontage, une erreur logicielle qui envoie valser et c'est la perte de palle assuré. J'en ai déjà cassé 3 sur les 4 fournis. Ils fonctionnent encore à peu près pour certains. J'hésite à en recommander sur le site reprap au vu du prix (à mon avis scandaleux) de 10 euros le petit ventillo... J'ai aussi bouché ma tête pendant la première tentative d'impression. Enfin, je n'arrive pas à la calibrer. Je suis à la lettre toute les consignes, j'ai vérifié au moins trois fois le montage mais rien à faire. Le plan d'impression que l'imprimante considère est penché d'environ 3° par rapport au plan réel et inévitablement la tête frotte sur le tapis d'impression.

    Enfin bref, je sais pas si je suis le seul, mais je déconseille fortement ce modèle.

    répondre
  5. Yann en tant qu'invité
    le 01 janvier 2017 à 18h37

    @Alynpier, le guide d'utilisation est bien présent sur le site du constructeur, aucun soucis
    https://data.emotion-tech.com/ftp/MicroDelta_Rework/Documentation/fr/MicroDelta_Rework%20-%20Guide%20utilisation%20-%20Mac.pdf

    répondre
  6. Alynpier en tant qu'invité
    le 31 décembre 2016 à 11h00

    Salut, et merci pour cet essai.
    Par contre, le Guide d'utilisation parle bien d'installation sous Windows et Linux, mais rien pour MacOS...
    Qu'ont ils prévu à ce sujet ?

    répondre
Ecrire un commentaire