Articles

Optimiser Linux

Logo LinuxDe nombreux internautes «Windowsiens» migrent vers Linux, ils ont alors besoin de retrouver un système optimisé qui leur donnera de meilleures performances. Ce sujet est spécifique à une utilisation classique de votre distribution (bureautique, internet, média, etc.), il est destiné à vous, «nouveau linuxien». Lorsque l'on installe une distribution Linux par défaut, on se retrouve souvent avec un certain nombre de processus ou «services»* pas toujours utiles ou adaptés à nos activités informatiques, voir même à notre matériel. Ainsi, de la même manière que l'on désactive les services inutiles de Windows, on reprend la même logique d'optimisation avec Linux afin d'obtenir un système plus véloce.

Les processus sous Linux

Beaucoup trop de processus :
On peut faire ce constat en installant un outil de monitoring : Gkrellm.
Cet outil permet de connaître un certain nombre d'information en temps réel : température, nombre de processus, vitesse des ventilateurs, météo, etc. Pour l'installer, voici un tuto sur le site trustomne.

Nombre de processus linuxUne fois l'outil de monitoring installé, on constate avec surprise que l'on a 126 processus en cours sur le système. Si vous avez l'habitude d'optimiser Windows avec ses 11 processus (même si Windows est cachottier au niveaux des processus puisqu'il ne montre pas les processus réels du noyau, où svchost.exe peut cacher plus de 30 services à lui seul), vous trouverez sans doute ce nombre conséquent !

Mais par où commencer ? Suivez le guide débutant ;)

Pour optimiser un peu sa distribution, il y a plusieurs possibilités, voici un aperçu de ce que l'on peu faire facilement sans être un pro Linux :

- Connaître les commandes de base et les outils à notre disposition
- Ajuster les processus en fonction de nos besoins
- Changer de Window Manager pour économiser des ressources
- Compilation du noyau, c'est l'étape ultime


* Dans la terminologie Unix, on appelle cela des daemons (disk and execution monitor). Il s'agit de processus qui tournent en tache de fond et qui sont à l'écoute des événements relatifs à la machine, à d'autres processus, à l'horloge, au encore au réseau. Afin que tout le monde s'y retrouve et par soucis de simplicité, nous utiliserons le mot processus.

A noter que les utilisateurs avertis du monde Linux trouveront sans doute les explications de cet article peu "académique", celui-ci étant avant tout adressé aux utilisateurs Windows habitués à optimiser leur système et qui souhaitent en faire de même dans le monde Linux... Pour information, les utilisateurs Windows peuvent désactiver les services inutilisés à l'aide de l'article suivant : désactiver les services Windows.

Vos commentaires
Laissez un commentaire !
A découvrir également :
  1. sebdraluorg en tant qu'invité
    le 09 décembre 2007 à 17h16

    plop,

    Bah c'est pas le peu de ressources que consomme un ou l'autre petit process qui va faire gagner quoi que ce soit on est tous bien d'accord, mais en virer plusieurs aura forcement une consequence sur les perfs.

    Il faut bien se dire que c'est pas parceque le process consomme 0% quand tu le regarde, qu'il ne ralentit pas le systeme.
    Tout depend des evenement aux quels ils sont abonnes etc...

    Si tu as 3 process qui sont abonnés aux evenement d'un folder, chaque modif dans ce folder va interpeller les 3 process, c'est la que tu perd en velocité. (c'est un petit exemple mais c'est en gros comme ca que ca se passe en arriere plan)

    Et c'est exactement pareil avec les services Windows, ils ne consomment presque rien en CPU et pourtant y en a plus d'un qui ont un role dans le manque de velocité...

    ++

    répondre
  2. L33thium en tant qu'invité
    le 11 janvier 2006

    ouais vouloir parler de Linux c'est bien, mais savoir en parler ces mieux...
    Linux n'est pas Windows !
    avoir plus de 100 process est une chose normale parce que dans sa conception Sous Linux un programme n'a qu'une tache à remplire et doit le faire au mieux.
    donc on a foule de petits process et je ne vois pas en quoi killer getty par exemple qui consome 0% de CPU et 0% de mémoire va optimiser quoi que ce soit...
    pareil, stopper dbus est stupide à moins que tu veuille jouer au vieux geek qui monte encore ses volumes à la main

    répondre
  3. racoon97 en tant qu'invité
    le 10 janvier 2006

    Je dois avouer que je ne lisais plus vraiment les messages de la mailing-lis de zebulon.fr car n'utilisant plus vraiment Windows (sauf au bureau). Et quelle ne fut ma surprise de recevoir un fort beau mail avec le mot magique : Linux. Avec deux astuces Linux en plus
    Alors là je dis BRAVO !!!
    Continuez comme ça, messieurs, vous démontrer ainsi que Linux s'impose de plus en plus comme LE systême d'exploitation idéal et que le monopole de Microsoft est réellement terminé.

    Je continuerais donc à vous lire et si vous souhaitez des suggestions, n'hésitez pas à me contacter.

    Chapeau !

    répondre
  4. chpouny en tant qu'invité
    le 10 janvier 2006

    bravo et merci pour cet article.
    demystifier ce systeme est une excellente demarche.
    comme tout est accessible cela apparait comme tres complexe, d'autant que nous sommes habitues depuis de trop nombreuses annees a windows, cela semble tres deroutant.

    répondre
  5. Sinus en tant qu'invité
    le 08 janvier 2006

    Excellent article.
    Ceci dit je conseille à tous ceux qui souhaitent se mettre à Linux d'utiliser une distribution plus propre que Mandriva...

    répondre
  6. sywull en tant qu'invité
    le 06 janvier 2006

    Superbe article.
    Serait-il possible d'avoir une version imprimable de cet article ???

    répondre
  7. grobb en tant qu'invité
    le 06 janvier 2006

    Excellent article bien clair! J'avais commencé empiriquement à optimiser ma mandriva 2k6...Maintenant je vais pouvoir continuer plus sérieusement

    répondre
  8. spikesp en tant qu'invité
    le 06 janvier 2006

    Je ne pense pas que retirer quelques démons va accélerer le système dans la globalité, on va certes gagner en vitesse de démarrage surtout dans des distribs qui lancent des démons en veux-tu en voila au demarrage. Une fois lancés, les démons et les processus noyaux ne consomment pratiquement aucune ressource CPU et l'utilisation mémoire et généralement négligeable (cf la capture d'écran de la commande "top" en 1ère page). Et penser optimiser son linux en virant des terminaux "mode texte" me parait vraiment illusoire.

    A mon avis ce qui change vraiment la rapidité d'un linux ce sont les applications qu'on utilise. KDE, firefox, voila des environnements et des applications lourdes consommatrices de ressources CPU et mémoire. C'est de ce côté là qu'il faut selon moi travailler pour avoir un environnement plus réactif.

    En résumé, je pense que l'optimisation des démons et du noyau est sans importance face à celle de son environnement graphique.

    Au passage, dans l'exemple sur le commande "kill" pour tuer le processus 4755, la commande à taper est "kill 4755" et non "kill pid 4755" comme l'indique bash dans le message d'erreur :-)

    répondre
  9. bibi26 en tant qu'invité
    le 05 janvier 2006

    Vraiment génial ton article !!

    Je vais pouvoir optimiser mon linux !

    répondre
Ecrire un commentaire