Accueil » Actualités » En Chine, huit écrivains mettent Apple à terre concernant les droits d’auteurs

En Chine, huit écrivains mettent Apple à terre concernant les droits d’auteurs

Par Emmanuel

Les huit auteurs chinois qui avaient porté plainte contre le géant de l’industrie High Tech Apple ont obtenu gain de cause puisque la société a été condamnée à leur verser la somme de 1.03 millions de Yuans, pour la commercialisation « illicite» des œuvres des huit auteurs chinois dans l’App Store. En effet, la cour du peuple n°2 de Pékin, a estimé  qu’Apple avait réellement  porté atteinte aux droits  d’auteurs de ces huit personnes.
Les 8 auteurs avaient initialement demandé la somme de 12 millions de Yuans mais malgré une décision de justice rendue en leur faveur, la plainte ne sera pas parvenue à ce résultat. Il a été souligné, par des analystes du milieu, que la réussite de ce procès était en grande partie due au fait que les auteurs, ainsi que leurs éditeurs, s’étaient réunis pour une plainte commune. La porte-parole d’Apple, Carolyn Wu, n’a pas précisé si le géant ferait appel de cette décision mais a déclaré qu’Apple : « prend les plaintes pour violation de copyright très au sérieux ».

Apple exige que les développeurs d’applications qui souhaitent vendre leurs produits dans l’App Store soient propriétaires des droits d’auteurs, or ce n’est pas le cas dans l’affaire qui oppose les huit écrivains chinois à Apple. « Nous mettons continuellement à jours notre service pour aider les ayants droit à mieux protéger leurs droits », poursuit la porte-parole.

La copie illégale d’œuvres, que ce soit de musique, de films ou bien de livres est extrêmement répandue en Chine. Le gouvernement dit mettre tout en place pour arrêter la contrefaçon dans le pays mais la tâche est lourde dans un pays connu  pour ses contrefaçons en tous genres.

En novembre 2012, Apple s’est déjà vu condamné à 520 000 yuans de dommages et intérêts pour avoir violé les droits d’auteurs d’une encyclopédie chinoise (Encyclopedia of China Publishing House). Ce n’était malheureusement pas la première fois qu’Apple est condamné en Chine pour les mêmes faits. En juillet 2011, une vingtaine d’autres auteurs avaient découvert que leurs œuvres étaient publiées sans leur consentement dans l’App Store. Apple avait alors refusé de retirer les livres numériques invoquant le fait que les auteurs ne pouvaient suffisamment démontrer leurs droits.

En chine, un autre grand géant des livres numériques est inquiété par la publication d’œuvres sans le consentement des auteurs. En effet, Amazon pourrait voir son Kindle Store déclaré illégal puisqu’il n’a pas obtenu les autorisations nécessaires des autorités du commerce chinois.

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Nous serions ravis d'avoir votre avis, laissez un commentaire !x
()
x
More in Actualités
La Chine renforce un peu plus son contrôle sur l’internet

En Chine, il sera bientôt impossible de surfer sur internet de façon anonyme. En effet, ce pays vient d'adopter un…

Close