Accueil » Actualités » Droits d’auteur : Google pénalisera la presse en Allemagne à partir du 9 octobre

Droits d’auteur : Google pénalisera la presse en Allemagne à partir du 9 octobre

Par Emmanuel

A trop titiller Google, l’Allemagne vient peut-être d’en subir les conséquences. Le moteur de recherche a décidé de pénaliser plus de 200 sites web de médias et de presse qui étaient en fronde contre lui. Les sites de presse Allemands mécontents, attaquaient Google en justice, pour l’obliger à payer des droits d’auteur sur les micros descriptions des articles de presse affichés dans les résultats de recherche. Le moteur de recherche a donc décidé de ne publier que le titre de l’article pour ces 200 sites, ce qui nuira considérablement à leur visibilité, à leur référencement et à leur rentabilité.

Google retirera les descriptions et les images des articles de plus de 200 sites Allemands

Après des mois d’attaques de la part de sites de presse et de médias européens et en particulier de l’Allemagne, Google a décidé de retirer les aperçus des articles de plus de 200 sites, radios ou télévision du web. Le groupe de frondeurs Allemands voulait obliger le moteur de recherche à payer des droits d’auteur, pour les premières phrases de l’article et l’image dont se sert Google pour enrichir Google Actualités.

Tous les sites web, télés, radios ayant rejoint le groupe VG média pour attaquer Google seront donc touchés par cette mesure du moteur de recherche, à partir du 9 octobre 2014. Philipp Justus, le directeur de Google Allemagne a confirmé l’information, en déclarant officiellement : «Les résultats de recherche seront réduits pour les membres de VG Media». Dans une semaine, les articles des sites en question ne verront que leurs titres affichés dans le flux d’actualités, au milieu des résultats inchangés de leurs concurrents, qui eux bénéficieront toujours de la description et de l’image de leurs articles.

Près de 170 sites d’éditeurs de presse seront touchés par cette mesure, ainsi que 20 sites de télévisions et 59 sites de radio, dont certains sont les numéros 1 de leur domaine en Allemagne… Le responsable Allemand de Google trouve regrettable cette situation, mais souhaite se prémunir contre des actions en justice, il rappelle cependant que les sites en question ont plus à perdre qu’à gagner dans cette situation : «Chaque mois, nous apportons plus d’un demi-milliard de clics vers des sites d’information allemands». De plus, la publicité a rapporté plus d’un milliard d’euros à la filière presse en Allemagne.

3 Commentaires
0

Vous aimerez aussi

S’abonner
Notifier de
guest
3 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
damone8

pas de soucis, la Presse est un instrument de la Démocratie
Interdisons Google

ETI

Interdison google pour une democratie comme en chine. Bien sur. Je suis pas particulierement pour google mais la j’avoue que je suis de son cote. Et les petits moteurs de recherches qui n’ont pas le meme pouvoir que google ne peuvent pas payer les taxes aux editeurs. Par exemple T-Online a dereference les joureaux allemand. Faire payer pour pouvoir referencer du contenu, c’est une mesure qui va une fois de plus ne pas trop gener les puissant au detriment des petits moteurs de recherche. Et soyons honnete, on ne peut pas obliger un moteur de recherche a payer pour pouvoir… Lire la suite »

ETI

damone8 a dit : pas de soucis, la Presse est un instrument de la Démocratie Interdisons Google Interdison google pour une democratie comme en chine. Bien sur. Je suis pas particulierement pour google mais la j’avoue que je suis de son cote. Et les petits moteurs de recherches qui n’ont pas le meme pouvoir que google ne peuvent pas payer les taxes aux editeurs. Par exemple T-Online a dereference les joureaux allemand. Faire payer pour pouvoir referencer du contenu, c’est une mesure qui va une fois de plus ne pas trop gener les puissant au detriment des petits moteurs de… Lire la suite »

3
0
Nous serions ravis d'avoir votre avis, laissez un commentaire !x
()
x
More in Actualités
Avec Google, découvrir un bug dans Chrome cela rapporte 15000 dollars !

Aucun programme ou utilitaire n'est immunisé contre une faille, c'est en partant de ce principe, que Google a rappelé qu'il…

Close