Des centaines de milliers d'applications ont 90 jours pour s'adapter à une nouveauté ou quitter le Play Store

Ce n'est pas encore le printemps, mais une chose est certaine, Google s'apprête à effectuer le grand ménage sur sa plateforme de télechargement d'applications mobiles.

Les applis demandant l'accès aux SMS et au journal d'appel, sans raison, seront éjectées Le Play Store donne 90 jours aux éditeurs d'applications Android pour effectuer une modification concernant les autorisations d'accés aux SMS et à l'historique d'appel.

Les applis demandant l'accès aux SMS et au journal d'appel, sans raison, seront éjectées

Le Play Store souhaite supprimer les applications dont la fonction principale ne justifie pas une demande d'accès aux SMS et au journal d'appels. Vous devez vous dire que c'est pratiquement le cas de toutes les applications et vous n'auriez pas tout a fait tort, car les developpeurs avaient pris comme mauvaise habitude de solliciter ce genre d'accés pour disposer de données, facilement commercialisables.

 

Que Google invoque la sécurité des utilisateurs et sa volontée de proposer un magasin d'applications respectant la vie privée des mobinautes, c'est une bonne chose, mais nous ne doutons pas que la vraie raison est sans doute plus vénale, puisque le fond de commerce de la firme de Mountain View, c'est justement la publicité et la collecte de données. Moins de "collecteurs" de données devraient redonner plus de valeur aux bases de données.

 

Quoi qu'il en soit, c'est au moins un pas en avant dans la bonne direction, puisque des milliers d'applicatiosn devront de ce fait cesser la collecte illégale de données personnelles. Seules les applications ayant besoin comme fonction principale d'accéder aux SMS ou au journal d'appels pourront continuer d'exister sur le Play Store. Les autres applications ou jeux devront remettre les mains dans le code pour supprimer ces accés, sous peine d'être bannis de la plateforme.

 

Un risque que beaucoup d'éditeurs ne prendront pas, car ne plus être dans le Play Store c'est se couper de 90% d'utilisateurs dans certains pays.

 

Google a justifié ce choix stratégique, en affirmant : « Notre nouvelle politique est conçue pour faire en sorte que les applications qui demandent ces permissions aient besoin d'un accès total et régulier aux données sensibles pour accomplir le cas d'utilisation primaire de l'application, et que les utilisateurs comprendront pourquoi ces données sont nécessaires au fonctionnement de l'application ».

.

Ruby Charpentier le 16 janvier 2019 à 22h39
1 commentaire
Réagissez !
Voir aussi :
Le malware Xavier, une réelle menace sur le Play Store

Xavier: un malware présent sur des centaines d'applications parfois populaires

Décidément, le Play Store semble avoir de gros problèmes de sécurité ces derniers temps. Un point qui ne fait pas les affaires de Google car il mise tout son marketing sur la sécurité de sa...

Chine : Apple retire des centaines d'applications frappées par un malware

Le géant américain de l'informatique Apple a annoncé lundi avoir "retiré" des applications de son App Store, après que des centaines de programmes ont été infectés par un logiciel malveillant.Les...
  1. Bob49 en tant qu'invité
    le 26 janvier 2019 à 16h19

    Salut

    Que ça soit dans l’intérêt de Google ou pas… Cela n’est que respect pour l’utilisateur !
    Car je vois pas pourquoi certaines applications veulent aller fouiner dans les contacts, le journal des appels et les SMS !!! Et pourquoi n’iront-elles pas fouiner dans la messagerie pour piquer ce qui s’y trouve (adresses, n° de téléphones, etc..)…

    En tout cas, ce n’est qu’une bonne chose.

    Note : Cela va me permettre d’installer une application permettant de connaitre mieux ma future grande ville… Et qui jusqu’à maintenant, j’ai refusé de l’installer.

    répondre
Laissez un commentaire