Accueil » Actualités » Google : un bug permet la publication par erreur de 282000 données personnelles

Google : un bug permet la publication par erreur de 282000 données personnelles

Par Emmanuel

La firme de Mountain View a révélé par erreur les données confidentielles de plus de 282000 noms de domaine, suite à un bug. Le service incriminé serait Google Apps.

282000 données confidentielles dans la nature

Le plus gênant pour Google c’est qu’en plus du problème de perte de la privacité des données personnelles que ce bug a engendré, les clients ont payé pour bénéficier d’un anonymat. En effet, les clients qui ont enregistré un nom de domaine via Google Apps for Work, avaient payé 6 dollars par an pour précisément garder l’anonymat !

Comme tous les « registrar » de noms de domaine, pour acheter un nom de domaine, il est nécessaire de fournir quelques informations sur l’identité du propriétaire, l’adresse, le mail, etc. Sur Google Apps une fonction permettait de choisir l’anonymat afin de ne pas apparaitre sur les « Whois » très nombreux sur le web. Les clients ont bien profité de cet anonymat, mais le bug en question concernait le renouvellement du contrat souscrit.

Google s’est excusé et tente de supprimer les données privées publiées sur le web

En effet, après la période d’achat choisie par le client, au moment du renouvellement, un bug n’a pas conservé le choix de l’anonymat et 282000 noms de domaine se sont retrouvés affichés publiquement avec les données confidentielles de leurs clients.

Google a présenté publiquement ses excuses et tente tant bien que mal de déréférencer les résultats, mais la tâche est rude car un très grand nombre de sites dans le monde disposent d’un service de Whois, pour donner les informations sur un site web et son propriétaire.

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Nous serions ravis d'avoir votre avis, laissez un commentaire !x
()
x
More in Actualités
Twitter interdit le « porno vengeur » sur sa plateforme

Twitter a finalement prit la décision d'en finir avec une pratique, qui vise à publier des photos ou des vidéos…

Close