Accueil » Actualités » Windows XP : de plus en plus exposé aux risques

Windows XP : de plus en plus exposé aux risques

Par Ruby Charpentier

Les personnes ayant fait le choix de conserver Windows XP dans leur PC doivent savoir qu’aujourd’hui, le risque de pouvoir se faire pirater ou infecter vient de grandir encore un peu plus, car la firme de Mountain View a pris la décision d’arrêter les mises à jour de son logiciel antivirus.

Windows XP : des utilisateurs de plus en plus exposés aux risques

Depuis le mois d’avril 2014, Microsoft a décidé d’arrêter tous les supports de son système d’exploitation Windows XP, pourtant le plus installé dans le monde. La firme de Redmond avait donc arrêté les mises à jour et les correctifs des failles de sécurité. Les personnes ayant fait le choix de conserver Windows XP et ils sont des millions, avaient donc plus de « chance » de souffrir d’un problème de sécurité. A ce jour, près de 12% de parts de marché sont toujours détenues par Windows XP.

En même temps que cette décision importante de Microsoft, la firme avait aussi choisi de retirer son antivirus Sécurity Essential des téléchargements, en précisant qu’elle continuerait à fournir les nouvelles signatures de virus pendant encore une année. Nous y sommes !

Hier, Microsoft a arrêté de fournir les signatures des nouvelles menaces. Les ordinateurs sous XP se trouvent donc désormais seuls contre le reste du monde, avec un système d’exploitation sans mise à jour et sans sécurité. Il est évidemment possible d’utiliser des alternatives telles qu’ESET, F-Secure, G Date, AVG, Avast, Avira, Bitdefender, Kaspersky, Sophos ou Trend Micro, mais c’est une nouvelle page qui se tourne pour XP.

Garder Windows XP n’est pas une solution sur le long terme

L’année dernière Microsoft déclarait : « Nous continuerons à proposer les signatures de l’antivirus pendant à peu près un an, jusqu’au 14 juillet 2015. Toutefois il faut insister sur une chose : l’antivirus ne remplace pas les mises à jour du système d’exploitation. Une faille découverte restera toujours ouverte. Les hackers malintentionnés se focaliseront sur celle-ci et plusieurs milliers, voire des dizaines de milliers, de variantes d’une attaque seront inévitablement mises en œuvre.

En outre, nous ne pouvons pas faire croître la base de signatures de manière indéfinie. Le temps d’analyse sera de plus en plus long. Donc ce n’est pas une solution sur le long terme. »

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Plus dans Actualités
Apple sort une nouvelle génération d’iPod Touch

Le géant américain a annoncé aujourd'hui la sortie d'un nouvel iPod Touch qui embarque un appareil photo iSight de 8…

Fermer