Accueil » Actualités » Project Loon : le Sri Lanka sera le premier pays connecté à internet via des ballons

Project Loon : le Sri Lanka sera le premier pays connecté à internet via des ballons

Par Ruby Charpentier

Google travaille depuis plusieurs années sur un projet qui au départ aurait pu passer pour un rêve utopique, pourtant le « Project Loon » est bien arrivé en phase finale. Des ballons pourraient permettre d’obtenir une connexion internet n’importe où dans le monde, dans peu de temps.

Le Sri Lanka, premier pays à profiter du Project Loon de Google ?

Hasard de calendrier, alors que Facebook dévoile avoir terminé son premier drone solaire destiné à créer un réseau autour de la planète, afin d’offrir une connexion internet à chaque humain. Google semble être en avance d’une étape avec son Project Loon, un réseau de ballons stratosphériques qui devrait à terme offrir une connexion au webdepuis n’importe où sur terre.

Google avait lancé la phase de test de son Project Loon en 2013, qui s’était révélé positif, poussant le géant à continuer à persévérer dans cette direction. Un premier pays devrait d’ailleurs faire le choix de cette technologie pour mettre à disposition une connexion à sa population. C’est le ministre des affaires étrangères du Sri Lanka, Mangala Samaraweera qui a dévoilé cette information au travers d’un document d’une quinzaine de pages le 28 juillet et il y a quelques heures sur Twitter, via ce tweet : « Le Sri Lanka sera probablement le premier pays du monde à avoir chaque centimètre carré couvert ».

Un service gratuit, qui amènera des millions de nouveaux clients dans les bras de Google

Google a toujours déclaré sur son Project Loon qu’il est : « plus rapide, plus simple et moins cher, offert à tous plutôt qu’à un groupe de personnes seulement ». Près des deux tiers de l’humanité n’ont toujours pas accès à une connexion internet. La firme de Mountain View est donc très fière d’annoncer : « C’est fait, un accès haut débit abordable pour tous les citoyens, partout, sera bientôt une réalité ».

Google a déjà fait savoir qu’il ne voulait pas faire payer ce service, il sait de toutes façons qu’un pourcentage des millions, voire centaines de millions de nouveaux internautes seront des futurs utilisateurs de ses services (Google, Gmail, YouTube, Google+, etc.). Un retour sur investisssement sur le long terme en quelque sorte…

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Nous serions ravis d'avoir votre avis, laissez un commentaire !x
()
x
More in Actualités
Du Wi-Fi dans le métro Lyonnais

Le Wi-Fi vient de s'inviter dans le métro de la ville de Lyon, une excellente nouvelle pour tous les utilisateurs…

Close