Accueil » Actualités » Google Express : quand Google se voit en petit livreur !

Google Express : quand Google se voit en petit livreur !

Par Ruby Charpentier

Google n’entend pas céder une parcelle de marché à ses concurrents, même si le domaine d’activité est très loin du secteur de départ. Google va développer son service Google Express de livraisons rapides et de produits frais, afin de concurrencer Amazon Prime, Amazon Fresh et eBay Now.

Google veut livrer des fruits et des légumes, c’est ça le high-tech !

La firme de Mountain View avait commencé à tester un service de livraison de produits l’année dernière, afin de ne pas laisser le géant du commerce électronique phagocyter ce marché via son service Amazon Prime et Amazon Fresh. Le service de Google va s’étendre à de nouvelles villes, principalement dans des villes densément peuplées, comme Manhattan, Chicago, Boston, San Jose, Los Angeles, San Francisco ou les régions de Washington DC, du Nord de la Californie et du Midwest.

Autre nouveauté, jusqu’à maintenant Google Express s’apparentait plus à Amazon Prime, en faisant de la livraison classique en express, mais Google veut désormais livrer des produits frais, comme le souligne Brian Elliott, Directeur général du service Google Express, en fixant comme échéance la fin de l’année.

Cette nouveauté mérite son propre test, la firme de Mountain View va donc expérimenter ce type de livraisons dans deux villes dont San Francisco et a déjà signé des partenariats avec Whole Foods et Costco, comme fournisseurs des produits frais. Cette nouvelle incursion sur les platebandes d’Amazon va raviver la tension qui existe entre les deux groupes.

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Nous serions ravis d'avoir votre avis, laissez un commentaire !x
()
x
More in Actualités
Odyssey : une caméra à 360 degrés, fruit de la collaboration entre Google et GoPro

Il y a quelques semaines nous vous parlions de la collaboration entre GoPro et Google, qui avaient mis au point…

Close