Accueil » Actualités » Uber s’invite dans la gastronomie parisienne en lançant UberEATS

Uber s’invite dans la gastronomie parisienne en lançant UberEATS

Par Ruby Charpentier

Uber va-t-il faire trembler le milieu des livreurs de plats à domicile, comme il a fait trembler celui des taxis ? Il faudra attendre pour le savoir, car la société vient de lancer un tout nouveau bébé : UberEATS, une application de livraison de plats à domicile.

Uber se lance dans la livraison de plats à domicile avec UberEATS

L’application UberEATS fait deux promesse concernant le temps de livraison, à savoir les meilleurs restaurants 7 jours sur 7, de 11h00 à 23h00 en seulement 30 minutes. Pour cette offre, il s’agit d’un alignement sur la concurrence, puisque d’autres acteurs sur ce créneaux comme AlloResto, Take Eat Easy, Foodora ou encore Deliveroo proposent ce genre de temps de livraison.

Uber offre toutefois une seconde alternative, pour ceux qui n’ont pas le temps et qui veulent manger, là, maintenant, tout de suite ! UberEATS sort la carte de l’instantanéité, puisqu’il propose de livrer une sélection de 4 plats, en moins de 10 minutes, du lundi au vendredi, de 11h30 à 14h30 ! Sauf erreur de notre part, il serait le seul acteur à proposer ce genre de délais de livraison.

Pour effectuer les livraisons, UberEATS s’appuyera évidemment sur les chauffeurs de son service de VTC et les sociétés partenaires, mais UberEATS souhaite mettre en avant les deux roues, les vélos, etc. afin de favoriser l’hyper proximité, de façon à sans doute fidéliser certains livreurs avec des restaurants ou des quartiers très précis et ainsi multiplier les courses.

Un service qui ne coutera que 2,5 euros par plat

Pour le moment, seul Paris intra-muros est concerné par UberEATS, mais l’entreprise a fait savoir qu’en fonction des premiers mois d’utilisation du service, en 2017, d’autres villes françaises devraient suivre… Quoi qu’il en soit, les utilisateurs du service devraient adorer pouvoir manger les plats de leurs restaurants favoris chez eux, sans prise de tête. De leur côté, les restaurateurs aussi devraient apprécier l’initiative car cela boostera leurs ventes, tout en préservant leur capacité d’accueil au sein du restaurant.

Le tarif d’UberEATS est plutôt raisonnable, l’application prendra 30% du montant de la facture comme commission, partagé entre le client et le restaurateur. Le client devra simplement payer 2,5 euros de plus que le prix affiché à la carte, pour des plats souvent vendus autour de 10 ou 12 euros. L’équation semble parfaite pour une belle réussite… à suivre !

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Plus dans Actualités
Réalité virtuelle : les livraisons du casque Oculus Rift ont démarré

Il s'en est passé du temps depuis 2012, année où l'aventure de la création du casque de réalité virtuelle Oculus…

Fermer