Accueil » Actualités » La Russie réclame une amende de 6 millions d’Euros à Google

La Russie réclame une amende de 6 millions d’Euros à Google

Par Emmanuel

La Russie accuse le géant Google « d’abus de position dominante » dans son système d’exploitation d’Android et sanctionne la firme américaine avec une amende de 438 millions de roubles.

Pourquoi la Russie réclame-t-elle une amende à Google ?

Depuis Septembre 2015, le service fédéral anti-monopole Russe (FAS) enquête sur les pratiques de Google concernant son abus de position dominante lui permettant d’imposer ses services aux smartphones via le système Android. Nous avons appris jeudi dernier que l’enquête se solde par une amende de 438 millions de roubles (soit environ 6 millions d’Euros) pour le géant Californien Google, il s’agit là de la première mesure officielle contre la firme.

En 2012, la Russie voit naître son moteur de recherche national nommé Yandex. Le but de la création de Yandex pour les Russes est de concurrencer le moteur de recherche de l’américain Google et son navigateur Chrome qui dominent la toile, ainsi qu’Android qui inonde les smartphones. Très vite, Yandex se plaint des pratiques commerciales de Google qui contraint les producteurs de smartphones, en imposant son système Android, ne laissant que peu de place à la concurrence.

C’est ainsi que débute l’enquête du service fédéral Russe anti-monopole (FAS) en Septembre 2015. Il aura fallu 11 mois d’accusations durant lesquels la Russie a recherché un accord à l’amiable avec Google, pour en arriver jeudi dernier à la sentence de l’amende de 6 millions d’euros pour « abus de position dominante ». À ce jour, Google rejette toutes les accusations et n’exclut pas de faire appel de la décision Russe.

Le montant de l’amende semble pourtant modeste au regard des excellents résultats de Google, qui affiche des revenus évalués à 21,5 milliards de dollars au deuxième trimestre et 75 milliards de dollars pour l’année de 2015.

D’autres nations s’en mêlent

En Avril, la commission Européenne a lancé une procédure contre le géant du web, suspecté de consolider sa position dominante en se servant de sa plateforme mobile pour la recherche en ligne notamment. Google s’est d’ores et déjà exprimé à ce sujet, en reconnaissant que l’enquête de la commission est « normale vu l’importance qu’a Android dans le panorama européen ».

Depuis Septembre 2016, Les Etats-Unis eux-mêmes ont ouvert une enquête sur les pratiques anti-concurrentielles du moteur de recherche prépondérant sur leur territoire. D’autre part, la Corée du Sud a également ouvert un dossier sur le même sujet en juillet dernier et l’Inde serait également en procédure contre le géant Google.

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Nous serions ravis d'avoir votre avis, laissez un commentaire !x
()
x
More in Actualités
Piratage : si vous avez une Volkswagen, vous ne dormirez plus sur vos deux oreilles

Les propriétaires d'une voiture de marque Volkswagen devrait lire ces quelques lignes avec attention, car une équipe de chercheur a…

Close