Accueil » Actualités » Apple, Tim Cook et les impôts… une équation difficile !

Apple, Tim Cook et les impôts… une équation difficile !

Par Emmanuel

Le PDG d’Apple est en visite en France depuis quelques jours et de nombreux journaux ont eu l’occasion de le rencontrer, profitant de l’occasion pour connaître sa position sur les impôts que la firme devraient à l’Europe. Pour Tim Cook Apple ne doit rien et selon lui, l’entreprise paie le « juste impôt ».

Tim Cook veut payer un impôt juste

L’Europe réclame en effet 13 milliards d’euros et cette question ne semble pas perturber plus que cela le PDG d’Apple, ce dernier ne comprend d’ailleurs « vraiment pas pourquoi il y a un si grand intérêt sur cette question ». Pour contourner la question de la fiscalité, il a déclaré au journal Le Figaro : « En tant qu’entreprise, nous ne pensons pas que notre rôle soit simplement de gagner de l’argent. Nous voulons laisser le monde dans un meilleur état que celui dans lequel nous l’avons trouvé. Ainsi, notre société repose à 100 % sur de l’énergie renouvelable en Europe. Nous défendons aussi les droits de l’homme, l’éducation ».

Le patron de la firme de Cupertino dit vouloir payer un « impôt juste » (sans fournir de montant), ajoutant simplement : « C’est évidemment quelque chose de difficile à définir, mais nous payons plus d’impôt que n’importe quelle entreprise au monde. Nous ne faisons pas d’évasion fiscale. »

Un nouvel échappatoire verbal, car l’Europe n’accuse absolument pas Apple d’évasion fiscale, mais d’avoir réalisé un montage fiscal rapatriant toutes ses activités vers l’Irlande, un état avec lequel l’entreprise a négocié un accord fiscal très avantageux permettant de payer moins d’1% d’impôt sur les bénéfices réalisés en Europe.

Un tresor de guerre de 200 milliards de dollars dans les paradis fiscaux

L’Europe réclame donc 13 milliards d’impôts que l’entreprise devait normalement régler pour ses affaires dans la zone Euros. Apple n’est d’ailleurs pas concerné par ce problème uniquement en Europe, un vrai trésor de guerre est situé dans des paradis fiscaux et échappe au fisc américain. A ce sujet Tim Cook a déclaré : « nous faisons la majorité de notre recherche et développement aux États-Unis et y payons nos impôts. En revanche, si nous décidions de rapatrier nos réserves de cash aux États-Unis (200 milliards de dollars), nous serions taxés à hauteur de 40 %. Nous espérons qu’à un moment donné, une réforme permettra de le faire à un taux plus réduit ».

En gros pour résumer, Tim Cook veut bien payer des impôts « justes » si on l’exonère en grande partie de ne pas payer l’impôt que les autres entreprises qui n’ont pas la chance d’avoir des filiales en Irlande ou ailleurs, paient pourtant dans leur intégralité.

1 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
AnDroKtoNe Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
AnDroKtoNe
Invité
AnDroKtoNe

Attention je ne cautionne pas !
Mais tant que "l’optimisation fiscale" sera légale, ils auraient torts de se gêner.

Plus dans Actualités
Pornhub lance une plateforme pour vous apprendre la sexualité

PornHub la célèbre plateforme de vidéos pornographiques vient de lancer une plateforme d'éducation sexuelle baptisée : « Pornhub Sexual Wellness…

Fermer