Accueil » Actualités » Projet Loon : l’Internet avec des ballons progresse à grand pas

Projet Loon : l’Internet avec des ballons progresse à grand pas

Par Emmanuel

Des ballons gonflés d’hélium qui survolent la Terre dans le but de fournir un accès internet aux zones les plus isolées et aujourd’hui dépourvues de ce service, c’est le principe du projet Loon initié il y a quelques années par Google.

Projet Loon : le projet fou de Google pour connecter le monde

C’est hier que la maison mère de Google, a divulgué que son projet Loon, des ballons sonde imaginés et déjà testés depuis 2013, ne sont plus seulement un projet un peu « fou », mais qu’ils vont véritablement permettre de connecter le monde entier.

Après la tentative des drones solaires auquel avait renoncé le géant américain, les ballons pourraient être un succès commercial qui donnerait du crédit aux ébauches ambitieuses de la maison mère de Google, selon le Financial Times.

Un grand-pas en avant pour le projet Loon

De nombreux participants à l’opération Loon se sont portés volontaires comme l’indique le responsable du laboratoire « X » : « Il y a beaucoup d’endroits enthousiastes à l’idée de faire des expériences avec nous ». Les tests réalisés au États-Unis, en Nouvelle-Zélande, au Sri-Lanka, en Indonésie et dernièrement au Pérou seraient très convaincants, voir surprenants comme l’indique Sal Candido, un des ingénieurs du projet.

Surpris, il se félicite: « À vrai dire, nous avons fait tellement de progrès que nous pensons fournir un service internet aux populations plus tôt que prévu ». Le projet initial consistait à lancer des centaines de ballons pour tourner autour du globe avec la force des vents. Hier, Astro Teller le responsable du laboratoire X, a confirmé que le projet « dépasse même les propres attentes » de ses collaborateurs. Le record de vol d’un ballon a été enregistré à 190 jours.

Place à l’action

Les ballons seraient moins nombreux et dotés d’une intelligence artificielle qui leur permettrait non plus de survoler les lieux ciblés, mais bien d’y stagner un certain temps avant de retourner à un lieu défini pour pouvoir en changer. L’imposante entreprise américaine du marché d’internet n’en est donc plus au stade de l’expérimentation.

Inspiré, Astro Teller précise : « La raison pour laquelle nous sommes si enthousiastes c’est que maintenant nous pouvons tester et fournir des services dans des endroits spécifiques de la planète avec seulement 10 ou 20 ou 30 ballons, et pas avec 200, 300 ou 400. » Le géant d’internet a d’ores et déjà réussi à limiter ces coûts, perfectionner son modèle de ballons du futur et pourra déployer plus rapidement ses services.

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Nous serions ravis d'avoir votre avis, laissez un commentaire !x
()
x
More in Actualités
Le virus Xagent menace la sécurité des Mac et des iPhone

La cybercriminalité russe étend son champ d'action avec le malware Xagent. Déjà éprouvé sur Windows, Android, Linux et dernièrement iOS,…

Close