Accueil » Actualités » Du rififi entre Kaspersky et Microsoft à propos de Windows Defender

Du rififi entre Kaspersky et Microsoft à propos de Windows Defender

Par Emmanuel

La firme russe Kaspersky se montre mécontente à l’encontre de Microsoft, qu’elle accuse de favoriser son antivirus maison, Windows Defender, ce que récuse Microsoft. Ce sont des problèmes liés au respect de la concurrence qui sont pointés du doigt.

Microsoft, accusé par Kaspersky de concurrence déloyale et d’abus de position dominante

Kaspersky, promoteur russe de solutions sécurité IT, en a appelé à la Commission Européenne pour régler un litige qui l’oppose à la firme américaine concernant son antivirus. Pour les russes, Microsoft favorise son propre antivirus sur Windows 10, Windows Defender.

Le conflit ne date pas d’hier, puisque les premières attaques de l’éditeur russe datent de fin 2016. A cette époque, son fondateur, Eugène Kaspersky, considérait que Microsoft faisait tout pour que son antivirus s’installe au détriment des autres, plus facilement abandonnés, voire désinstallés. Pour Rob Lefferts, responsable chez Microsoft, ces attaques sont infondées. Il explique ainsi que Windows Defender n’apparaît que lorsque la licence d’un autre anti-virus n’a pas été remise à jour ou n’est pas pris en charge.

La parade de Microsoft pour défendre son antivirus Windows Defender

Pour Microsoft, il n’y a donc pas de problème et un respect des lois sur la concurrence. Les arguments de la firme américaine concernent notamment le fait qu’un programme, Virus Initiative, permet le partage d’informations avec les autres promoteurs d’antivirus. Pour Rob Lefferts, cela a permis que bon nombre d’antivirus – 95% selon lui – soient compatibles avec la dernière version de Windows 10.

Les problèmes peuvent concerner les 5%, puisque dans ces cas-là, l’antivirus doit être mis à jour par l’utilisateur, comme le système d’exploitation. C’est lors de cette phase que l’antivirus peut être désactivé le temps de la mise à jour.

Rob Lefferts admet toutefois que c’est lorsque cette phase ne se déroule pas comme prévu, que des soucis peuvent apparaître, et provoquer une désinstallation de l’antivirus, qu’il faut alors réinstaller. Il indique toutefois que Microsoft joue le jeu dans la mesure où la firme « fait ce travail en partenariat avec les sociétés d’antivirus concernées afin de spécifier à l’utilisateur, une fois la mise à niveau terminés, les versions de leurs logiciels compatibles ».

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Nous serions ravis d'avoir votre avis, laissez un commentaire !x
()
x
More in Actualités
Une place fluctuante de la France dans le classement des superordinateurs

Si la France se situe à un très bon niveau en matière de superordinateurs, les choses tendent à bouger très…

Close