Accueil » Actualités » Obsolescence programmée : Greenpeace distribue les bons et les mauvais points

Obsolescence programmée : Greenpeace distribue les bons et les mauvais points

Par Emmanuel

Greenpeace vient de dévoiler un classement indiquant quelles sont les firmes du numérique qui développent « l’obsolescence programmée », un processus dont l’objectif est de diminuer le temps de vie d’un appareil, afin de permettre un remplacement plus rapide ou de rendre plus complexe et onéreux une réparation, plutôt qu’un rachat de produit neuf. Parmi les mauvais élèves, on retrouve Apple, Microsoft et Samsung.

Samsung, Apple et Microsoft visés par GreenPeace

L’obsolescence programmée, considérée par la loi comme « l’ensemble des techniques par lesquelles un metteur sur le marché vise à réduire délibérément la durée de vie d’un produit pour en augmenter le taux de remplacement » est passible de peines d’amende, voire d’emprisonnement.

Pourtant, selon Greenpeace, les géants du numérique ne se privent pas de cette pratique, puisqu’Apple, Samsung et Microsoft sont cités dans le classement. L’association écologique a ainsi effectué des tests sur plusieurs téléphones, tablettes et ordinateurs de différentes marques.

C’est Samsung qui remporte la palme d’or dans la catégorie des smartphones avec sa gamme Galaxy, Microsoft pour ses ordinateurs et ses tablettes, et Apple pour certains de ses iPad et MacBook.

L’obsolescence programmée, un impact écologique certain

Mais comment procèdent ces marques pour parvenir à leurs fins ? En rendant les tâches difficiles en cas de pannes ou de problèmes. De même, même si cette réparation s’avère possible techniquement, le coût de celle-ci peut constituer un frein qui encouragerait donc un nouvel achat.

A ces techniques visant à décourager l’utilisateur, Greenpeace regrette aussi le manque d’informations données aux utilisateurs. De même, c’est la fragilité des écrans de certains smartphones qui est soulignée par l’association environnementaliste, comme le fait que les batteries non remplaçables, soit de plus en plus la norme.

Greenpeace insiste sur l’impact écologique négatif de cette façon d’agir, dans la mesure où cela tend à faire exploser les déchets électroniques pollants et gourmands en termes de ressources naturelles. L’association invite les firmes incriminées à avoir des pratiques plus responsables, ce qui, pour Apple est déjà le cas. La firme a notamment indiqué dans un communiqué que « lorsque les produits arrivent en fin de vie, Apple prend la responsabilité de les recycler de manière sécurisée et  responsable».

Apple laisse un communiqué après cette attaque, pour démontrér son engagement environnemental

D’ailleurs peu après la publication de l’étude et probablement piqué là où cela fait mal, Apple a laissé un communiqué disant : « Une conception hautement intégrée nous permet de fabriquer des produits qui sont non seulement beaux, fins et puissants, mais aussi durables, de sorte qu’ils peuvent servir de longues années. Lorsqu’une réparation est nécessaire, les partenaires autorisés garantissent aux clients la qualité, la sécurité et la fiabilité des réparations. Et lorsque les produits arrivent en fin de vie, Apple prend la responsabilité de les recycler de manière sécurisée et responsable ».

Continuant : « Nous continuons d’investir dans des moyens de récupérer les matériaux composants nos produits, comme Liam, notre gamme de robots de démontage, et nous encourageons nos clients à retourner des produits via Apple Renew, notre programme de recyclage. Nous sommes également les pionniers dans la création d’une chaîne d’approvisionnement en boucle fermée où les produits sont fabriqués en utilisant uniquement des ressources renouvelables ou des matériaux recyclés pour réduire la nécessité d’avoir recours à des ressources minières ».

2 Commentaires
0

Vous aimerez aussi

S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
J-Alpha

Info ou désinformation ??? j’aimerais les chiffres juste pour voir, les annonces sans chiffres pour ce genre de chose c’est un manque de preuves, a plus forte raison d’une assos comme celle-ci qui de toute façon en a systématiquement contre tous les grand groupes.

Emmanuel
J-Alpha a dit :

Info ou désinformation ??? j’aimerais les chiffres juste pour voir, les annonces sans chiffres pour ce genre de chose c’est un manque de preuves, a plus forte raison d’une assos comme celle-ci qui de toute façon en a systématiquement contre tous les grand groupes.

Si cela peut vous fournir des informations supplémentaires : https://www.rethink-it.org/en/
et également : https://www.greenpeace.fr/obsolescence-programmee-lautre-virus-secteur-it/

Il est possible également de lire : http://www.greenpeace.org/international/en/press/releases/2017/Apple-Samsung-products-among-least-repairable-Greenpeace-assessment-of-tech-brands/

ainsi que ce PDF de 28 pages : http://www.greenpeace.org/eastasia/Global/eastasia/publications/reports/toxics/2017/howrepairableisyourmobiledevice.pdf

J’espère que ces sources pourront vous aider à y voir plus clair.

2
0
Nous serions ravis d'avoir votre avis, laissez un commentaire !x
()
x
More in Actualités
2% des utilisateurs de Mac prêts à se convertir à Windows, contre 21% pour Mac

La firme Apple et ses aficionados ont de quoi se réjouir : les utilisateurs du Mac semblent fidèles à la…

Close