Google décide de soutenir la presse payante avec la fin des premiers clics gratuits

Afin de ne pas irriter un peu plus les éditeurs, Google a indiqué le 2 octobre dernier sur son blog qu'il cherchait de nouveaux dispositifs pour la presse payante, afin qu'elle ne voit pas son nombre d'abonnés chuter.

Fin du premier clic gratuit sur Google La fin des premiers clics gratuits est programmée...

Fin du premier clic gratuit sur Google

Google en a irrité plus d'un, en annonçant son projet de création d'une rédaction assistée par intelligence artificielle. Afin de calmer le jeu, la firme de Mountain View va proposer plusieurs services visant à redorer son blason auprès des éditeurs.

Google a notamment décidé, en collaboration avec de grands journaux anglo-saxons tels que le Financial Times ou le New York Times, de clôturer le système du premier clic gratuit. Avec la fin de ce système, les éditeurs payants ne seront plus obligés de proposer trois articles gratuits par jour.

Un peu comme Facebook, les médias payants pourront proposer à leurs lecteurs un abonnement payant au bout de dix articles lus, ou même demander que l'usager s'abonne dès le premier article consulté. A cela s'ajoute une volonté de la firme américaine d'encourager les abonnements sur les sites payants.

Ménager la presse payante face à l'émergence de l'intelligence artificielle

Il s'agit pour Google d'interagir plus étroitement avec les médias payants, ce qui passe essentiellement par le partage des données pour tout ce qui concerne les lecteurs. La firme de Mountain View espère ainsi favoriser les processus d'abonnements auprès des journaux. L'intelligence artificielle pourrait aussi être sollicitée.

Richard Gingras, en charge de cette problématique chez Google, indique quant à lui « [qu'] à plus long terme, nous allons aider les éditeurs de presse à toucher de nouvelles audiences, à générer des abonnements et à augmenter leurs revenus ».

Enfin, Google a indiqué qu'elle serait impartiale lorsqu'il s'agira de proposer des liens sur sa plateforme centrée sur l'information. De cette manière, il n'y aura pas de favoritisme entre médias payants et sites gratuits d'informations. Malgré ces annonces, les éditeurs payants restent prudents, les nouveaux dispositifs proposés par Google leur faisant craindre une perte de maîtrise sur leurs lecteurs.

.

Réagissez !
Voir aussi :
Password Checkup, pour une navigation en toute tranquillité

Une extension pour Google Chrome afin de savoir si votre mot de passe a été piraté

Pour garantir une plus grande sécurité à l'usager, Google vient de publier l'extension Chrome dénommée « Password Checkup » à l'occasion de la journée Safer Internet. Le dispositif permet de détecter...
la messagerie Hangouts fermera en 2020

Google : La fin de Hangouts qui deviendra Hangouts Chats et Hangouts Meet en 2020

Les spécialistes de 9to5google affirment que Hangouts fermera en 2020, mais chez Google on parle de mutation en Hangouts Chats et Meet : une manière de finir avec les honneurs, un recyclage qui...
Soyez le premier à réagir !