Accueil » Actualités » Blocage des publicités intrusives sur Google Chrome en début d’année prochaine

Blocage des publicités intrusives sur Google Chrome en début d’année prochaine

Par Ruby Charpentier

C’est le 15 février prochain que l’on verra apparaître sur Google Chrome un système permettant le blocage des publicités jugées trop intrusives. Il ne s’agit pas vraiment d’une surprise, Google ayant déjà préparé le terrain au préalable.

Bloquer les publicités intrusives, une préoccupation de Google pour améliorer l’expérience client

Cette annonce n’est pas vraiment un scoop, Google ayant déjà indiqué cet été qu’il allait bientôt ajouter un dispositif de blocage de publicités pour Chrome. Et c’est normalement le 15 février prochain que l’adblock devrait voir le jour sur celui-ci. L’expérience client devrait s’en trouver améliorée.

En effet, seules les pubs jugées non agressives pourront s’afficher dans Chrome. Exit donc les pop-up méga-voyants, les vidéos lourdingues en autoplay, ou les annonces qui prennent une place conséquente. Et même les grosses cylindrées comme DoubleClick devront respecter les nouvelles normes mises en place par Google.

En mettant en œuvre ce dispositif, Google ne fait que respecter les engagements pris par la Coalition for Better Ads, une instance regroupant plusieurs organismes tels que médias ou sociétés liées aux web.

Un système adblock sur Google Chrome dès le 15 février prochain

La volonté est donc de limiter les dégâts occasionnés par ces publicités sur les usagers, usés par ce type d’annonceurs. Cela veut aussi dire que beaucoup d’annonceurs devront se mettre à jour par rapport à la nouvelle norme, au risque de voir leurs publicités invisibles sur le web.

Cela ne veut pas pour autant dire qu’il n’y aura plus de publicités sur Google Chrome, d’autant plus qu’une grande partie des ressources financières de Google proviennent de la publicité. De même, Google devra se montrer prudent pour ne pas non plus être accusé d’abuser de son leadership. La fin de la neutralité sur le net vient encore complexifier le contexte.

Carlo d’Asaro Biondo, responsable de Google Europe, a quant à lui indiqué que le groupe pensait « que les internautes ne sont pas contre la publicité, qu’ils savent nécessaires à la pérennité des médias gratuits. Ils sont en réalité contre certains types de formats publicitaires, notamment sur mobile, qui sont trop intrusifs ».

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Nous serions ravis d'avoir votre avis, laissez un commentaire !x
()
x
More in Actualités
Kaspersky découvre un malware capable d’endommager physiquement un smartphone

Les chercheurs en sécurité de Kaspersky Labs qui ont analysé un nouveau code malveillant, viennent de mettre en réalité la…

Close