Accueil » Actualités » Eric Schmidt l’ancien PDG de Google pronostique une séparation entre 2 internet en 2028

Eric Schmidt l’ancien PDG de Google pronostique une séparation entre 2 internet en 2028

Par Ruby Charpentier

Selon l’analyse d’Eric Schmidt, l’ancien PDG de Google, l’internet de 2028 sera scindé en deux : le web comme les américains et les occidentaux le connaissent, et l’internet chinois actuellement en plein essor.

L’internet du futur selon Eric Schmidt : une scission en 2028

Selon une information relayée par la chaîne américaine CNBC, le monde d’internet serait, dans un futur relativement proche, divisé en deux grands pôles. Connue pour être une spécialiste du monde des finances, la chaîne se base sur les déclarations et l’analyse de l’ancien Président Directeur Général de Google, Eric Schmidt.

 

A l’occasion d’un événement privé s’étant déroulé à San Francisco, ce dernier a en effet confié qu’il était convaincu que le monde d’internet serait durablement modifié, subissant une scission en deux visions distinctes aux alentours de 2028.

 

Ce phénomène, selon l’ancien dirigeant du géant du web, serait dû à l’évolution actuelle de la toile, qui bien qu’en apparence dominé par notre traditionnel Google américain, est parallèlement en plein essor sur le marché chinois. Méconnues des utilisateurs européens et américains, les firmes Baidu, Tencent et Alibaba y forment d’ailleurs déjà un empire naissant.

Internet chinois, synonyme de censure et de contrôle ?

Toujours selon Eric Schmidt, cette séparation inévitable mais prévisible serait causée par l’énorme différence entre l’internet occidental, et le chinois, avec deux approches des utilisateurs radicalement opposées. Le fait est que les différences historiques et politiques de ces deux univers causera probablement une forme d’incompatibilité, d’où la scission.

 

Aussi précise-t-il que « La mondialisation signifie que la Chine a aussi le droit de jouer. Je crois qu’on verra un leadership fantastique du point de vue des produits et des services en provenance de la Chine. Mais avec ces produits et services vient un danger réel que le régime gouvernemental apporte aussi ses façons de faire, ce qui inclut la censure, le contrôle, etc ».

 

Bien que cela implique une perte de certaines libertés sur le web, l’ancien PDG explique qu’il est tout à fait envisageable que nombre de la soixantaine de pays eurasiens ciblés par la Chine seront probablement intéressés par ses servies et son système internet.

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Plus dans Actualités
F-Secure prévient, des millions de PC sont vulnérables a une attaque Cold Boot

Même s'il est assez peu probable que vous soyiez un jour victime d'un piratage par le biais de la technique…

Fermer