Accueil » Actualités » Huawei veut gagner en autonomie en développant son propre OS mobile

Huawei veut gagner en autonomie en développant son propre OS mobile

Par Ruby Charpentier

C’est une nouvelle qui a été confirmée par un des responsables de la division Produits Mobiles, Huawei est bien en train de développer son propre OS mobile, dont l’ambition est de remplacer à moyen terme Android. Ce serait sans doute aussi une manière de se protéger contre de potentielles sanctions provenant des Etats-Unis.

Huawei veut développer son OS mobile pour évincer Android

Le vice-président de la division produits mobiles de Huawei, l’a annoncé officiellement, la firme chinoise commence bien à développer son propre OS mobile, montrant par là une volonté d’indépendance par rapport à Android. C’est sur le compte Weibo du responsable, le réseau social chinois, que l’information a été divulguée.

 

A vrai dire, il ne s’agit pas vraiment d’une surprise, plusieurs rapports et rumeurs allant dans ce sens ces derniers mois. Huawei et ses cadres étaient restés jusque-là très silencieux, et avaient même démenti les rumeurs sur ce sujet, sans doute voulant être sûrs de leur démarche au préalable.

 

C’était notamment le cas du responsable logiciel grand public du fabricant, en l’occurrence Wang Chenglu. Celui-ci avait affirmé il y a quelques mois que la question n’était pas à l’ordre du jour. Une façon de déstabiliser la concurrence avec cette annonce ?

Un changement d’OS mobile sur le moyen terme

Android garde de beaux jours devant lui, car ce changement d’OS mobile demandera probablement pas mal de temps. C’est ce qui explique le fait qu’Huawei contribue au développement d’un nouveau système d’exploitation de Google, en l’occurrence Google Fuchsia OS qui concerne le Honor Play.

 

De ce fait, le processeur Kirin 970 a été rendu compatible avec cet OS mobile. Pour certains experts, la volonté de développer un OS mobile propre s’apparenterait à un plan B pour Huawei, qui craint de nouvelles sanctions de la part des Etats-Unis qui pourrait alors lui interdire de solliciter Android.

 

A l’heure actuelle, le pays de Donald Trump a demandé à ses partenaires de supprimer Huawei de leur territoire pour ce qui concerne son dispositif 5G. Celui-ci est en tout cas banni des administrations américaines. Dans le futur, il n’est donc pas impossible que les Etats-Unis interdisent des liens entre Google et la firme chinoise.

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Plus dans Actualités
Le smartphone pliable Microsoft Andromeda verrait le jour fin 2019

Un nouveau Surface Phone révolutionnaire est-il sur le point de voir le jour chez Microsoft ? Il semble que oui…

Fermer