Accueil » Actualités » Une IA comprend les signaux électriques du cerveau et retranscrit les pensées en mots

Une IA comprend les signaux électriques du cerveau et retranscrit les pensées en mots

Par Ruby Charpentier

Des chercheurs ont mis au point une IA capable d’analyser les signaux électriques du cerveau, et de les traduire en mots et paroles.

L’Intelligence Artificielle traduit les signaux électriques du cerveaux, sous forme de mots

On sait aujourd’hui que lorsqu’une personne pense à quelque chose ou s’apprête à parler, le cerveau humain émet des signaux électriques. Ce langage, qui est propre à cet organe complexe, est des plus élaborés mais des chercheurs ont mis au point une IA (Intelligence Artificielle) capable de le décrypter.

 

Ce projet, qui a vu le jour aux Etats-Unis dans l’Université de Columbia, touche à son but puisque les neuro-ingénieurs en charge des recherchent pensent enfin avoir développée une IA qui non seulement comprend les signaux électriques du cortex auditif, mais les traduit en les verbalisant directement ou en couchant ces mots sur papier.

 

Publiés mardi dernier dans les revues scientifiques « Nature » ainsi que « Scientific Report », les résultats de ces expériences sont pour le moins encourageants et pousseront sans aucun doute les scientifiques à avancer plus encore dans la maîtrise de ce processus.

Un fort taux de réussite de l’IA

Au cours, de ces expériences, un test a été réalisé sur un patient écoutant différentes personnes lui lisant un texte. Malgré la variété de voix entendues (graves, aiguës, hommes, femmes), l’IA (qui était directement connectée au cerveau du sujet) est parvenue à identifier et analyser des signaux électriques précis correspondants à tels ou tels mots.

 

L’expérience avançant, cette même IA a donc par recoupement mis au point un système de traduction, mettant en évidence une correspondance précise entre signaux et langage verbal : une sorte de dictionnaire décryptant le langage électrique propre au cortex auditif.

 

Bien qu’ils puissent encore être améliorés, les résultats obtenus sont troublants puisque l’IA a dans 80% des cas été capable d’identifier le sexe du lecteur, que 3 mots sur 4 ont été correctement reproduits, et que 75% des chiffres énoncés ont été reconnus. Les chercheurs espèrent par la suite donner à cette IA la capacité de comprendre des phrases et chaînes de mots plus complexes.

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Plus dans Actualités
Slack passe le cap des 10 millions d’utilisateurs actifs quotidiens

Le succés de l'outil de travail collaboratif Slack n'est plus à démontrer, tant sa croissance est insolente. L'outil n'a pourtant…

Fermer