Accueil » Actualités » SFR s’apprête à licencier près de 1 000 salariés

SFR s’apprête à licencier près de 1 000 salariés

Par Emmanuel

Il semblerait que les syndicats de l’opérateur de téléphonie mobile SFR revoient leurs prévisions à la hausse quant aux nombres de personnes susceptibles d’être licenciées par SFR. Dernièrement SFR qui a mal vécu l’arrivée de Free Mobile avait annoncé un plan de restructuration avec de nombreux licenciements de salariés. En 2011 SFR a perdu 200 000 abonnés et son chiffre d’affaires a baissé de 3%. La maison mère Vivendi n’a pas fait de commentaires pour le moment.
Pour réagir à l’arrivée de Free Mobile et à la fuite massive des clients, SFR a dû revoir ses tarifs à la baisse. De plus le secteur a connu une majoration de la TVA ce qui implique des ajustements dans le domaine de l’emploi. SFR a indiqué qu’un plan d’adaptation allait être mené avec à sa tête Michel Combes, le nouveau patron de SFR.

Le syndicat CFDT prévoyait 500 suppressions de postes sur les 10 000 salariés que compte l’opérateur. Le Journal du Dimanche affirme que SFR souhaiterait économiser un milliard d’euros, ce qui signifie la suppression de 1000 à 1200 postes selon les syndicats. SFR devrait confirmer officiellement cette information le 3 juillet prochain. D’après le journal, les services touchés seront les services commerciaux, les boutiques et les centres d’appels. Vivendi a souligné qu’elle ferait un communiqué en temps utile sur ses projets et sur les nécessaires évolutions du groupe.

Selon certains observateurs  l’arrivée de Free Mobile a été néfaste pour l’emploi sur ce secteur puisqu’il aurait provoqué la perte de 10 000 à 70 000 emplois. Xavier Niel le patron de Free Mobile dément cette vision. Ce dernier explique dans le journal Les Echos : « l’emploi baisse depuis des années dans notre secteur, passant de 156.000 postes en 1998 à 124.000 en 2009, année où il s’est stabilisé. Depuis, le secteur connaît une légère croissance. Effet de la quatrième licence ? L’installation de centres d’appels offshore sous-traités a commencé il y a bien longtemps, du temps de l’oligopole soucieux de sa rente. Ce n’est donc en rien un effet de la récente concurrence. La distribution physique s’est également trouvée exsangue du fait du développement des réseaux de boutiques propriétaires développés ces dernières années par les opérateurs et captant jusqu’à 70 % du volume d’affaires. Pour cette raison, plusieurs des grands réseaux indépendants ont apporté leur soutien écrit à notre candidature. Affirmer aujourd’hui que Free Mobile met à mal les boutiques indépendantes témoigne d’un problème de mémoire ou de compréhension. »

1 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
pelerin86

Qu’il fassent revenir la hotline en France plutôt que de la laisser au Maghreb, peut-être seront-ils alors plus performants et pourront empêcher ses abonnés de partir, c’est juste une abomination cette hotline, juste le pire dont on puisse rêver ! Revenez en France !!

1
0
Nous serions ravis d'avoir votre avis, laissez un commentaire !x
()
x
More in Actualités
Succès planétaire du Samsung Galaxy S3

Samsung a lancé son Smartphone Galaxy S3 il y a 2 mois environ et ce dernier est en face d'offrir…

Close