Accueil » Dossiers » Windows » La saga Windows

La saga Windows

Par GuillaumeB

2006 – Windows Vista

Pour son prochain système d’exploitation, Microsoft table sur 2003. Windows Vista, au nom de code Longhorn, aurait dû apporter une phase de transition entre XP et Blackcomb (connu aujourd’hui sous le nom de Windows 7)
Cependant, au fil du développement l’équipe de Vista y intègre plusieurs fonctionnalités originellement prévues pour Blackcomb.

Windows Vista

Windows Vista

C’est un travail de fond qui a été opéré sur Vista, et ce, afin d’y intégrer les dernières technologies. Ainsi, Microsoft a restructuré l’architecture de plusieurs composants primordiaux tels que la prise en charge de l’impression, de l’affichage, du son et du réseau.
Vista est le premier système compatible avec ReadyBoost et Ready Drive, deux technologies permettant d’utiliser de la mémoire flash  (clé USB) ou un disque dur externe pour s’en servir comme mémoire cache afin d’accélérer l’exécution des programmes les plus utilisés. Au niveau graphique, on ne manquera pas de noter de sympathiques effets 3D. Vista embarque un nouveau modèle de pilotes d’affichage ainsi qu’un tout nouveau Direct3D. Enfin Microsoft revoit sa connexion TCP et inclut une nouvelle architecture réseau IPv6.
Outre son interface, baptisée Aero, qui apporte un nouveau souffle à Luna, Windows Vista embarque plusieurs autres nouveautés et une prise en main encore plus facilitée.
Si Microsoft a travaillé sur un nouveau shell pour Windows XP, Vista n’est pas en reste. Dans l’explorateur de fichiers, le panneau latéral d’actions à effectuer sur le dossier visualisé a été transformé en barre de tâche. La navigation au sein du système ne s’affiche plus dans une barre d’adresse mais au travers d’un menu fléché. Un nouveau panneau d’affichage présente une miniature du fichier sélectionné. Par ailleurs, un autre panneau affiche les caractéristiques du document pour lequel il est possible d’attribuer des mots-clés.
D’abord intégrée sous le nom de Dashboard au cours du développement de Longhorn, la Sidebar fut ôtée dans l’une des dernières versions bêta pour finalement faire son retour dans la version finale. La Sidebar permet à l’utilisateur de réunir des gadgets,  des minis applications  aux fonctions très diverses (lecteur de fils RSS, messenger, prévisions météo…)
Quelques nouveaux logiciels font leur apparition, c’est le cas de Windows Mail, qui remplace Outlook Express, Windows Calendar, Windows DVD Maker, Windows Photo Gallery, Windows Meeting Space ou le Contrôle Parental. Enfin Vista intègre les dernières versions d’Internet Explorer (V7) et du Media Player (V11).

Malgré toutes ces nouveautés, Vista est l’objet de très nombreuses critiques et particulièrement en ce qui concerne sa compatibilité matérielle. Pour un confort d’utilisation et l’exploitation de toutes ces technologies, le système nécessite au minimum 2GB de mémoire vive : c’est quatre fois que le minimum requis pour XP, à croire que ReadyBoost n’est rien d’autre qu’un palliatif à ce problème. Le comble reste sans doute la lenteur d’exécution des tâches basiques tels que les « copiers/collers », Microsoft a d’ailleurs adressé ce problème au moyen d’un patch via Windows Updates. Plus grave encore, un grand nombre de périphériques autrefois reconnus et opérationnels sous XP n’ont pas reçu de mises à jour pour fonctionner correctement sous Vista ; plus qu’une mise à jour du système d’exploitation, c’est, pour beaucoup, la machine elle-même qu’il faudra changer.

Et les autres ?

Le 26 octobre 2007, Apple lance Mac OS X 10.5, Leopard, qui embarque un système de sauvegarde avancé, un nouvel explorateur de fichiers, un environnement multi bureaux ainsi qu’une légère retouche de l’interface utilisateur.
Le monde du logiciel libre est en plein essor. Les dernières distributions incluent Compiz/Beryl, un environnement graphique en 3D qui ne nécessite que très peu de ressources ; c’est d’ailleurs ce qui en fait toute sa popularité.

Mac OS X 10.5, Leopard

Mac OS X 10.5, Leopard

Compiz en action

Compiz en action

23 Commentaires
0

23
Poster un Commentaire

avatar
23 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
Tony501xrobert somerskryss4yousolemioben_du_38 Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
rAd1cAl_EdwArd
Invité
rAd1cAl_EdwArd

trés bon dossier.
pour ceux qui veulent une liste complète des différentes versions de windows ainsi que des "détails" sur une version en particulier, j vous invite a regarder sur le wikipédia: http://fr.wikipedia.org/wiki/Microsoft_Windows

Zeppel57
Invité
Zeppel57

Super boulot ! Bravo !

TheGuit
Invité
TheGuit

Dire que Windows ME etait plus stable que 98 c’est quand meme un peu osez non ? 😀

Florent
Invité
Florent

Une petite coquille dans les dates, NT4 date de 1996 et non 1998

pseudo555
Invité
pseudo555

Petite imprecision :

"Windows Me est perçu comme un windows 200 light"

-> windows 2000 est un nt 5.0.

-> Windows Me est en version 4.9.

Donc windows ME est une mise à jour de 98se et non un castrage de 2000.

JE vouis invite à rechercher windows chicago, le windows familial qui aurait du etre le vrai windows 2000 familial, basé sur nt5.0, mais qui s’est fait annuler par l’arrivé de XP.

GuillaumeB
Invité
GuillaumeB

@TheGuilt: Effectivement un peu osé. Pourtant, je n’avais que quelques souvenir de ce système. j’ai contacté quelques professionnels pour en savoir plus (développeurs, informaticiens, vendeurs…) d’un manière générale, c’est ce qu’il m’ont dit. Moi ce qui m’a bluffé chez ME c’est le démarrage, je m’en rappellerai toujours!! @Florent: effectivement je l’ai même écrit "et en juillet 1996 la compagnie présente Windows NT 4.0. ", j’ai du mal reporté la date dans le titre de la section @pseudo555: Chicago était le nom de code pour Windows 95. Comme mentionné dans l’article, Windows 2000 est destiné plutôt à un usage professionnel alors… Lire la suite »

Garveur
Invité
Garveur

Bonjour,

Excellent travail, une petite coquille au sujet des "configuration minimales requises" (qui manque de "s") mais surtout la quantité de RAM me parait un tantinet éxagérée !!! 😮 :bigglasses:

A+

ben_du_38
Invité
ben_du_38
Citation

Dire que Windows ME etait plus stable que 98 c’est quand meme un peu osez non

Bah pas tant que ca souviens toi a la sortie de 98 tout le monde pestait il a fallut attendre la second edition pour avoir un 98 stable.

Par contre dire que ME est stable rapide etc… la je trouve ca un peu limite vu les magnifiques erreures de rundll32 et les problemes recurents de compatibilitees et de stabilitees rencontrees.

Ce dossier est un joli boulot et on sent qu’il ya de la recherche, ce que j’apprecie particulierement c’est ton objectivite GuillaumeB.

A+

judicator
Invité
judicator

Il y a une grosse coquille :

PC-DOS n’a jamais été renomé en MS-DOS …… Les deux systemes ont toujours coexisté. Le PC-DOS d’IBM a toujours continué son chemin. Apres la sortie de MS-DOS 6.22 IBM a sortis PC-DOS 7.

De toute facon c’est un peu le mic mac dans les DOS car chacun copie sur l’autre ….. PC-DOS sur MS-DOS et MS-DOS sur DR-DOS …. etc etc etc

Mais il est important meme si on parle de DOS, de ne pas faire confondre un peu tout ….

pseudo555
Invité
pseudo555
GuillaumeB a dit :

@pseudo555: Chicago était le nom de code pour Windows 95. Comme mentionné dans l’article, Windows 2000 est destiné plutôt à un usage professionnel alors que Windows ME est orienté vers le grand public, c’est en ce sens qu’il est percu comme une version plus basique. Les deux systèmes apportent des mises à jour sur Win 98.

Effectivement, je me suis tromper avec neptune.

Mais dans tous les cas ME est plus pres de 98 que de 2000.

ps : entre le noyau 4.* et 5.*, je crois qu’il y a encore eu refonte du code pour virer le 16bit.

GuillaumeB
Invité
GuillaumeB
Citation

Ce dossier est un joli boulot et on sent qu’il ya de la recherche, ce que j’apprecie particulierement c’est ton objectivite GuillaumeB.
A+

merci, ca fait plaisir… Quant’à l’objectivité…c’était pas vraiment facile…je sous Mac OS X Leopard sur un beau MacBook pro 🙂

GuillaumeB
Invité
GuillaumeB

Garveur a dit : Bonjour, Excellent travail, une petite coquille au sujet des "configuration minimales requises" (qui manque de "s") mais surtout la quantité de RAM me parait un tantinet éxagérée !!! 😮 :bigglasses: A+ les configuration requises pour quel système? Si tu te réfère à Vista, alors c’est normal…autours de moi j’ai vu des gens passer de XP à Vista. leur ordinateur flambant neuf avaient du mal avec 2GB…la plupart d’entre eux ont du désactiver Aero. Y a minimal selon Microsoft et minimal selon la réalité… Personnellement je comprends comment on peut passer à vista dans ces conditions..je trouve… Lire la suite »

Pier²e
Invité
Pier²e

Pour ma part j’utilisais Windows ME jusqu’à l’année dernière, 5 ans de bons et loyaux services tout de même ! Rien à dire le démarrage était très rapide et finalement assez stable contrairement à tout ce qu’on a pu entendre dessus, on pourrait le qualifier de transition entre Windows 98SE et XP, abandon du DOS, intégration de la restauration de système, diaporama dans les dossiers d’images, etc…

Très bon article sinon, une petite coquille à corriger au passage "Le 26 octobre 200[b][/b]8, Apple lance Mac OS X 10.5", à quelle époque vit-on voyons ? 😆

Qedinux
Invité
Qedinux

Voilà que je l’ai lu. Enfin en diagonal pour une certaine partie dont j’avais déjà entendu beaucoup d’écho négatif sur la qualité de cet article. Dés le premier paragraphe, "1981 – De DOS à MS-DOS", on se rend vite compte qu’ils font des raccourci abusif et imprécis. Franchement, les 4 premiers paragraphes m’ont déçu. 👿 Dans l’ensemble de cet article, il n’est presque pas fait mention des volets techniques, politiques et juriques qu’a rencontrer Microsoft dans l’évolution de Windows. Il se sont limités à traiter l’aspect applicatif. Ce n’est pas le plus important pour un Operating System. Il y a… Lire la suite »

GuillaumeB
Invité
GuillaumeB

Citation on se rend vite compte qu’ils font des raccourci abusif et imprécis (…) il n’est presque pas fait mention des volets techniques, politiques et juriques qu’a rencontrer Microsoft dans l’évolution de Windows. Le dossier traite de Windows et de son évolution. J’aurais beaucoup pu l’approfondir mais ce n’est pas aussi simple…il y a des impératifs rédactionnels à respecter (nombre de caractères)…sinon évidemment j’aurais pu écrire un bouquin de 200 pages en donnant les moindres détails de l’histoire illustrés d’interviews…on peut aller très loin comme ça. Sinon,pour le défaut de jugemment, et bien disons que ce ne sont pas les… Lire la suite »

PapyWil
Invité
PapyWil

Très bien cette rétrospective.
Pour Win ME, je l’ai gardé 6 mois en me forçant car je trouvais intéressante l’option de récupération du système, il faut dire qu’avec ME, elle était souvent nécessaire. Ce ME agissait plutôt comme un virus, au vu du bordel qu’il parvenait à mettre dans la machine. Dans mon entourrage, peu de personne l’on gardé plus de 3 mois et nous en sommes revenus à Win 98 SE.

jcesteves
Invité
jcesteves

Petites corrections :
LISA une réussite commerciale ? Un énorme flop, oui.

Le MAC en 1985 n’est pas multitaches. Il est possible de lancer plusieurs programmes, mais un seul tourne à la fois. Et pour lancer plus d’un programme à la fois, il faut utiliser un soft qui n’est pas livré avec le système (switcher je crois).

Le multifinder n’arrivera qu’avec le systeme 5 vers 1988, et ne deviendra vraiment stable qu’avec le systeme 6 vers 1991.

ben_du_38
Invité
ben_du_38
Citation

LISA une réussite commerciale ? Un énorme flop, oui.

Le MAC en 1985 n’est pas multitaches.

On ne parle pas de reussite technique mais de reussite commercial (ils en ont vendu plus que ce au’ils avaient prevu) ce qui n’est pas vrai non plus je te l’accorde mais utilise des arguments en rapport avec ce que tu denonces.

Pourquoi LISA n’est pas une reussite commercial?

Expliocation : http://www.aventure-apple.com/ordis/lisa.html

Amic

solemio
Invité
solemio

N’oublions pas que le DOS µsoft est arrivé bien après d’autres DOS, bien meilleurs, beaucoup plus performants(DOSPLUS, SUPERDOS et autres).
N’oublions pas non plus que l’interface graphique GEM était beaucoup plus puissante que WINDOWS.

Malheureusement le génie marketing de bill a joué et c’est sa daube qui est devenue le standard.

Ne dit-on pas qu’il faut plus de puissance actuellement pour faire tourner un WORD que celle qui a permis de faire monter les hommes sur la lune (cela remet les pieds sur terre).

Donc non au génie technique de Microsoft mais oui au génie marketing de bill gates.

kryss4you
Invité
kryss4you

l’Avenir du Monde informatique… ? 🙄

un seul nom de code survivra… => UBUNTU

le voilà l’Avenir : LINUX

Microsoft va se manger le kiki tout seul et va se casser les dents. 😆

kryss4you
Invité
kryss4you

… néanmoins ce dossier est tres bon !!! felicitations à son/ses auteurs 😉

robert somers
Invité
robert somers

Ne pas oublier, dans cette saga, les vrais premiers précurseurs de la GUI et de la souris : la branche californienne de XEROX chez qui Steve Jobs a été tout copier avec la bénédiction des patrons XEROX de New York qui ne croyaient pas à la souris. Jobs a copié XEROX et Gates a copié Jobs.

Tony501x
Invité
Tony501x

Ubuntu ratrapper Windows ?? y a encore du boulot car malheureusement pas 10% des personnes qui utilisent windows ne peuvent utiliser Ubuntu avec le même confort….

Plus dans Windows
L’invite de commandes CMD

Sous Windows, il existe un grand nombre de programmes n'utilisant pas d'interfaces graphiques. Pourtant ces programmes sont souvent très utiles…

Fermer