Smartphone: Xiaomi devient le numéro 5 mondial

Le constructeur Xiaomi peut se réjouir car il vient officiellement de devenir la 5ème plus grosse marque de smartphones dans le monde et passe devant l'autre chinois Vivo.

Xiaomi est devenu le numéro 5 mondial L'ascension est fulgurante et à ce rythme Xiaomi pourrait bien rattraper le numéro 4 mondial OPPO.

Xiaomi est devenu le numéro 5 mondial

Cette rapide accélération des ventes, Xiaomi la doit à son voisin indien, car c'est en effet dans ce pays que le chinois tire la plus grande part de sa croissance. Le Xiaomi Redmi Note 4 a été le smartphone le plus vendu en Inde. La marque enregistre une hausse de 328 % des recettes rien qu'au premier trimestre 2017. Une croissance qui devrait s'accentuer dans les trimestres à venir puisque la marque chinoise compte ouvrir 100 magasins Mi Home en Inde d'ici les deux prochaines années.

Au second trimestre 2017, Xiaomi avait commercialisé 23,2 millions de smartphones, soit une augmentation de 58 % par rapport à il y a un an. Certes, on reste loin du duo de tête représenté par Samsung qui aura réussi à livrer 79,5 millions de terminaux, soit 22,1 % des parts de marché et Apple avec 41 millions d'iPhone livrés, mais tout de même !

Xiaomi a donc encore du chemin à parcourir pour faire grossir ses 6,4% de parts de marché mondial, un défi qui n'est pas impossible puisque son concurrent Huawei a réussi à atteindre la troisième place en quelques années seulement et se frotte désormais à Apple de très près...

Xiaomi est en train de prendre un poids très important en Inde et en Chine, avec ces deux pays la marque dispose donc d'un énorme potentiel de ventes et devrait proposer de plus en plus de modèles à l'international. Des modèles qui séduiront principalement sur la question du rapport qualité/prix.

.

1 commentaire
Réagissez !
  1. mdes en tant qu'invité
    le 15 août 2017 à 16h47

    1. Samsung 79,6 Mio 22,1%
    2. Apple...
    3. Huawei
    4. Vivo
    5. Xiaomi

    Un tableau de ce type aurait été bien plus clair (et en y ajoutant les chiffres de l'année précédente, et leur pourcentage d'augmentation).

    répondre
Laissez un commentaire