Sonos One: une nouvelle enceinte compatible avec les principaux assistants vocaux

Le fabricant Sonos, spécialisé dans tout ce qui concerne l'audio connecté, vient de lancer un enceinte qui aura le mérite de pouvoir fonctionner avec les principaux assistants vocaux du marché, en l'occurrence ceux d'Amazon, Google et d'Apple.

Soos: Une enceinte compatible avec Alexa, Google Assistant et Siri

Sonos One, l'enceinte qui fonctionne avec les principaux assistants vocaux

A l'heure où la concurrence s'annonce chaque jour un peu plus féroce en matière d'assistants vocaux, le fabricant Sonos fait plutôt preuve d'originalité en n'imposant pas un assistant vocal sur ses nouvelles enceintes connectées. Celui-ci s'avère ainsi être le premier à proposer un dispositif audio qui fonctionne avec les assistants vocaux d'Amazon, de Google et de Siri.

Cette enceinte, dénommée Sonos One, sera commercialisée au prix de 229 euros. Elle devrait être disponible dès le 24 octobre. Celle-ci sera équipée de six microphones, et exploitera la technologie d'Amazon pour pouvoir répondre aux questions qu'on lui pose.

De plus, le système est multiroom, ce qui veut dire que vous pouvez demander à votre enceinte de vous jouer de la musique spécifiquement dans la cuisine... La qualité audio s'avère fidèle à ce qu'a déjà fait la marque. Idem pour le design, assez semblable aux modèles précédents.

Une enceinte compatible avec Alexa, Google Assistant et Siri

Auparavant, les enceintes Sonos devaient être reliées à une borne Amazon pour faire fonctionner les commandes vocales. Mais avec la Sonos One, la donne change puisque l'assistant vocal fait maintenant partie intégrante de l'enceinte, en tout cas aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne et en Allemagne.

A cela s'ajoute donc que Sonos One marche aussi avec Google Assistant. Le PDG de la firme, Patrick Spense, justifie cela dans la mesure où il estime que « Google Assistant va plus loin que la seule reconnaissance vocale puisqu'il s'appuie aussi sur l'intelligence artificielle ».

Sonos a ainsi adopté une stratégie originale, puisqu'elle a intégré dans son dispositif des technologies rivales. Patrick Spense a indiqué que pour cela, « nous avons été clairs [avec Amazon et Google] sur notre objectif : nous ne voulons pas prendre leur business, nous ne voulons pas créer de service concurrent, mais seulement offrir un vrai service à nos clients ».

.

Réagissez !
Soyez le premier à réagir !