Accueil » Actualités » Transparency Report : Google de plus en plus sollicité par les gouvernements

Transparency Report : Google de plus en plus sollicité par les gouvernements

Par Emmanuel

Lors de la sixième édition du Transparency Report, Google a dévoilé pour chaque pays un historique du trafic. La firme américaine a également dévoilé les demandes de suppression de contenus et d’informations reçus des différents pays. Il s’avère que pour la France, les demandes de suppressions de contenus ont augmenté de 132%.
Pour le premier semestre de l’année, les différents pays ont demandé la suppression de 1 791 contenus contre 949 pour la même période de l’année précédente. Google mentionne que pour le second trimestre de l’année 2011, on dénombre 1 048 demandes de suppressions. Le géant de l’internet indique également que 49% de ces demandes concernent des diffamations. Les problèmes de sécurité et de confidentialité arrivent en deuxième position avec 20%. Les critiques à l’égard du gouvernement concernent tout de même 4%.

Ces demandes de suppressions ne cessent d’augmenter, et particulièrement en France. Google mentionne un cas pour lequel il n’a pu supprimer le contenu : « Nous avons reçu une demande des représentants légaux d’une ancienne personnalité politique exigeant le retrait d’un post de blog qui aurait exposé ses relations avec le lobby pharmaceutique, et serait par conséquent diffamatoire. »

Les différents états sollicitent fortement Google pour des demandes d’informations sur des utilisateurs. Les Etats-Unis est le pays le plus demandeur avec 7 969 demandes. 90% d’entre elles ont été accordées. Google mentionne que « les demandes gouvernementales relatives aux informations sur les utilisateurs qui sont émises par les États-Unis comprennent les demandes effectuées par les autorités américaines pour le compte d’autres gouvernements, en vertu de traités d’entraide judiciaire et d’autres procédures diplomatiques. »

L’Inde et le Brésil complètent le podium. La France occupe la quatrième place avec 1 546 demandes. Le géant de l’internet a accordé 42 % de réponses favorables à ces demandes. Le Danemark ferme la marche avec 32 demandes pour le premier semestre de l’année. Mentionnons que la chine ne fait pas partie de ce rapport car les services Google y sont bannis.

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Nous serions ravis d'avoir votre avis, laissez un commentaire !x
()
x
More in Actualités
Kim Dotcom se rabat vers la Nouvelle-Zélande pour héberger Mega

Suite au refus du Gabon d'héberger le nouveau site Mega, Kim Dotcom s'est tourné vers la Nouvelle-Zélande pour accueillir sa…

Close