Accueil » Actualités » Affaire Petraeus : le FBI a travaillé avec Google pour pister Paula Broadwell

Affaire Petraeus : le FBI a travaillé avec Google pour pister Paula Broadwell

Par Emmanuel

Le chef de la CIA démissionnait il y a quelques jours après la découverte de sa relation extra conjugale avec Paula Broadwell. Cette dernière, très jalouse, s’est permis d’adresser des emails de menaces et d’insultes à Jill Kelley, une personne très proche des généraux en poste en Floride. Paula Broadwell avait pourtant pris des précautions en créant des comptes Gmail avec des fausses identités. De plus, elle envoyait ses emails malveillants dans des lieux publics ou dans des hôtels équipés du Wi-Fi.
Pour retrouver la trace de l’auteur de ses emails insultants, le FBI a adressé une demande à Google afin de relever les adresses IP de chaque message. Une fois en possession des adresses IP, le FBI a étudié les listes des clients des hôtels concernés. Puis par recoupement, un nom a émergé de ces listes, Paula Broadwell.

Après avoir identifié l’auteur de ces emails, le FBI a donc eu accès au compte email officiel de Paula Broadwell. Les agents ont donc pu lire les messages envoyés au général Petraeus, chef de la CIA ainsi que les réponses de ce dernier. L’association de défense des droits civiques American Civil Liberties Union (ACLU) estime que les grosses firmes comme Google ou Facebook ont créé des services en mesure de répondre aux nombreuses demandes de la Police évaluées à plusieurs milliers par an. Elles ont même engagé des anciens policiers possédant de bonnes relations avec des collègues encore en fonction.

La loi qui encadre ce type de surveillance date de 1986. Etant obsolète, elle permet à la Police d’avoir des pouvoirs étendus. Pour obtenir le contenu des emails, seul un mandat d’un juge est obligatoire. Plusieurs associations de défense des droits des internautes militent depuis des années afin que cette loi soit modifiée pour accroître la surveillance sur internet. Les millions d’utilisateurs des services de messagerie et des réseaux sociaux américains comme Facebook ou Twitter sont donc soumis aux lois américaines.

1 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
nul-x

….
Je me demande si yahoo en ferait de même..?!

1
0
Nous serions ravis d'avoir votre avis, laissez un commentaire !x
()
x
More in Actualités
Google vous offre la possibilité de visiter la galaxie

Google va lancer prochainement une nouvelle application nommée 100 000 Stars. Cette nouvelle expérience interactive en 3D permettra aux internautes…

Close