Accueil » Actualités » Les Etats-Unis sont à l’origine de la cyber attaque contre l’Elysée au printemps dernier

Les Etats-Unis sont à l’origine de la cyber attaque contre l’Elysée au printemps dernier

Par Emmanuel

Au printemps dernier, l’Elysée a été victime d’une cyber attaque qui a permis aux auteurs de fouiller les ordinateurs des plus hauts collaborateurs de Nicolas Sarkozy. Quelques mois plus tard, on apprend que cette attaque provient des Etats-Unis. Une enquête menée à la demande de l’Etat aurait permis d’affirmer cette thèse qui vient confirmer les soupçons émis par le Télégramme. Ce dernier qui avait révélé l’existence de cette attaque estimait qu’elle avait été commise par un allié de la France.
Pour le moment, les Etats-Unis dément fermement ces allégations basées sur des sources non identifiées. Janet Napolitano, la secrétaire d’Etat à la Sécurité intérieure des Etats-Unis a déclaré lors d’une interview avec le journal L’Express : « Nous n’avons pas de partenaire plus important que la France, nous n’avons pas d’allié plus grand que la France. Nous coopérons dans de nombreux domaines touchant à la sécurité. Et je suis là pour renforcer encore davantage ces liens et en développer de nouveaux. »

L’origine de cette attaque est une erreur humaine. Les hackers ont identifié sur le réseau social Facebook des personnes travaillant à l’Elysée et se sont fait passer pour des amis auprès d’elles. Ces personnes ont acceptés d’être amis. Par la suite, les espions ont demandé à ces personnes travaillant à l’Elysée de se connecter sur  l’intranet de l’Elysée. Le lien inséré dans le message menait vers une copie du site de l’Elysée. Elles ont donc entré leur identifiant et leur mot de passe sans s’apercevoir de la supercherie.

Il ne restait plus qu’à ces espions à se connecter au site de l’Elysée et d’y introduire un virus très sophistiqué, semblable au virus Flame. Ce virus a permis de d’enregistrer des conversations, de collecter des informations importantes. Selon l’Express, ce virus a ciblé des personnes très précises au sein de la présidence, à savoir les conseillers les plus importants du gouvernement et le secrétaire général de l’Elysée Xavier Musca. Ils ont eu accès à des plans stratégiques et des notes très secrètes.

L’enquête menée a pris plusieurs mois pour identifier l’origine de cette attaque. Vue la complexité de cette attaque, les suspects se limitaient à peu de pays dès le départ.

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Plus dans Actualités
Orange renforce son partenariat avec Facebook pour proposer des ‘appels sociaux’

En 2013, Orange et Facebook permettront aux utilisateurs du réseau social de passer des appels, sans avoir à connaître les…

Fermer