Accueil » Actualités » L’opérateur Free Mobile fête ses un an d’existence

L’opérateur Free Mobile fête ses un an d’existence

Par Emmanuel

Free Mobile fêtera ses un an d’existence ce jeudi à minuit, et le moins que l’on puisse dire, c’est que le succès est au rendez-vous. Néanmoins, l’opérateur doit encore faire ses preuves, tant dans le domaine financier que technique. Free Mobile a connu la plus rapide progression en termes d’abonnés avec 4,4 millions de clients au troisième trimestre. De plus, il a contraint les autres opérateurs à revoir à la baisse le prix de leurs forfaits.
Si le succès commercial est là, l’opérateur vise la rentabilité qu’à partir de 2017. De plus, Free Mobile a vu sa part en chiffre d’affaires chutait à 3,6% alors qu’il totalise 7,9% de parts de marché. Le quatrième opérateur doit effectuer des investissements très importants afin de mettre au point son réseau sur l’ensemble du territoire. Actuellement, il couvre 37% de la population et devrait atteindre 90% en 2018. Free Mobile est donc contraint de payer très cher son contrat d’itinérance avec l’opérateur historique Orange, environ un milliard d’euros sur trois ans.

Toutefois, les critiques ne sont pas à exclure concernant la couverture et la qualité du réseau Free Mobile mêmes si ses prestations restent dans la moyenne selon l’Arcep. «Étant constamment accroché à mon téléphone pour tout ce qui est mails et réseaux sociaux, le réseau de Free n’est pas à la hauteur», indique toujours certains utilisateurs déçus. Selon un reportage diffusé sur France 2, Free Mobile n’est pas fait pour la lecture de vidéos en ligne ou la navigation sur internet.

L’arrivée de Free Mobile a contraint les opérateurs existants à baisser leurs prix comme l’explique Edouard Barreiro de l’UFC-Que Choisir : «On peut évidemment se réjouir de la baisse importante des prix, de la simplification des offres devenues plus lisibles et de la possibilité d’échapper à des engagements ou aux téléphones subventionnés, mais nous avons des doutes sur les bénéfices à long terme pour le consommateur en matière d’investissement et qualité du réseau mobile».

L’arrivée de Free Mobile a fait beaucoup de dégâts auprès des autres opérateurs. En effet, en étant obligé de baisser les prix, leurs ressources pour améliorer leurs réseaux ou investir dans la 4G se réduisent. «Ce type d’accord a un mérite du point de vue de l’ouverture du marché, mais il doit être cantonné dans le temps et l’espace. Permettre à un quatrième opérateur de se développer sans consentir les mêmes investissements que les autres, ça revient à lui faire courir un 100m avec des chaussures de sport alors que les autres sont en chaussure de ski. Tout le monde doit avoir les mêmes chaussures» indique Bouygues Télécom.

SFR a même déposé plainte à l’encontre de Free Mobile et d’Orange auprès de la commission européenne. L’opérateur craint qu’un nouveau contrat soit conclu concernant la 4G. Le gouvernement a demandé à l’Arcep de vérifier si Free ne dispose pas effectivement d’un «modèle de déploiement durablement plus avantageux que ses concurrents». La réponse est attendue pour le mois de février prochain.

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Nous serions ravis d'avoir votre avis, laissez un commentaire !x
()
x
More in Actualités
Apple pourrait se lancer dans le low-cost en proposant un iPhone moins cher

Des rumeurs persistances évoquent la possibilité qu'Apple travaille actuellement sur l'élaboration d'un iPhone low-cost. Depuis son premier lancement en 2007,…

Close