Accueil » Actualités » Microsoft aurait été victime d’une cyber attaque

Microsoft aurait été victime d’une cyber attaque

Par Emmanuel

Depuis plusieurs semaines de très gros sites internet sont victimes d’attaques de pirates, menant à des intrusions dans les ordinateurs, avec ou sans compromission de données. Les cyberattaques démontrent une grande capacité technologique, puisqu’après les sites de presse, se sont désormais des groupes comme Facebook, Twitter, Apple et maintenant Microsoft qui en sont victimes.
Microsoft a annoncé qu’il avait mis à jour une intrusion dans son site via un porte-parole. Le responsable de la sécurité informatique de Microsoft a d’ailleurs déclaré : « Comme l’ont signalé Facebook et Apple, nous avons récemment expérimenté une intrusion similaire » et a ajouté après avoir mené un audit et une enquête : « nous avons trouvé un petit nombre d’ordinateurs, dont certains dans nos unités de Mac, qui étaient infectés par un logiciel malveillant utilisant des technologies similaires à celles décrites par les autres sociétés« .

De récentes informations, fournies par un rapport détaillé d’une société de cyber sécurité, semblent désigner directement les autorités chinoises. En effet, ce rapport a montré que l’origine des intrusions partait d’un même point, un immeuble Chinois appartenant à l’armée. Ces accusations ont conduit la Chine à réfuter ces accusations et à s’offusquer de telles allégations sans fondement.

Toutes les entreprises découvrant qu’une intrusion a été effectuée, remarquent que certains postes de l’entreprise sont infestés par un malware, une sorte de boite à outils, utilisant une faille de Java. C’est par l’intermédiaire d’un site de développeurs de logiciels, que les attaques se diffusent. A ce jour, Facebook, Twitter, Apple, Microsoft, le Wall Street Journal et le New York Time, comptent déjà parmi le rang des victimes. Aucune de ses entreprises ne peut à ce jour dire, si des données ont été volées ou non.

Il semble qu’un groupe ou un pays ait décidé de mener une guerre contre les fleurons de l’industrie, de la presse et des autorités américaines par le biais d’une vulnérabilité dans Java, utilisé par les navigateurs web. Microsoft confirmera dans quelques jours cette information, lorsqu’il en saura un peu plus.

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Plus dans Actualités
Le géant de l’internet Google a fait des propositions auprès de la Commission Européenne

Google subit actuellement les foudres de la Commission Européenne. La firme américaine a donc décidé de faire un geste en…

Fermer