Accueil » Actualités » Apple serait dans le collimateur de la commission européenne

Apple serait dans le collimateur de la commission européenne

Par Emmanuel

La commission européenne n’épargne aucun mastodonte dans son engagement sur le respect des pratiques commerciales. Il y a quelques semaines c’était Goggle et Microsoft qui en faisaient les frais et aujourd’hui, c’est le tour du géant Apple, concernant sa politique de distribution de l’iPad et de l’iPhone, les deux produits phares griffés de la pomme.

La commission européenne mène une enquête sur Apple

Jusqu’à maintenant Apple volait sous les radars de la commission européenne tout en s’immisçant en position de quasi-monopole dans certains domaines, notamment par des contrats avec les opérateurs de téléphonie mobile. Mais lors du Mobile World Congress 2013, le patron d’Orange Stéphane Richard a dénoncé une situation de quasi-monopole entre Apple et Samsung nuisant gravement au marché du smartphone, dû à des stratégies de distribution des iPhones et des iPad assez agressives.

Jusqu’à présent aucune vraie plainte n’a été déposée à la commission européenne, mais cette dernière a décidé d’étudier plus en profondeur les pratiques commerciales de distribution d’Apple. La France et deux autres pays non connus ont exprimé certaines inquiétudes sur les termes des contrats commerciaux de plus en plus agressifs pour lutter contre Samsung, notamment au niveau de subventions ou du marketing que les opérateurs téléphoniques doivent mettre en place s’ils veulent avoir la chance de vendre les produits vedettes d’Apple.

Apple, un marché sans compétiteur

Le patron d’Orange Stéphane Richard exprime ses craintes en dénonçant que partout en Europe, la centaine d’opérateurs de téléphonie mobile doit se disputer le marché dans une concurrence incroyable, là où les deux fabricants de smartphones Apple et Samsung n’ont presqu’aucun compétiteur. En obligeant les opérateurs à établir une stratégie commerciale et marketing pour mettre leurs produits en boutique, nous sommes à la limite de pratiques anticoncurrentielles, un point qui n’est jamais favorable aux consommateurs. La commission européenne se dit avertie et va étudier tout cela à la loupe dans les semaines à venir.

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Nous serions ravis d'avoir votre avis, laissez un commentaire !x
()
x
More in Actualités
Bon plan : les livres ENI à -20% pour les lecteurs de Zebulon !

A la rédaction, nous vous proposons régulièrement des actualités sur les publications papier et numériques en rapport avec l'informatique. Ainsi,…

Close