Accueil » Actualités » iMessage d’Apple perturberait les services de la DEA

iMessage d’Apple perturberait les services de la DEA

Par Emmanuel

La messagerie gratuite iMessage d’Apple fait parler d’elle pour un aspect un peu particulier, qui pourtant ravi la totalité de ses utilisateurs. Ce service serait trop sécurisé pour la DEA, l’agence de lutte contre le trafic et la consommation de drogues aux Etats-Unis, qui ne parvient pas à consulter les messages de tout un chacun.

Les oreilles de Big Brother ont du mal à déchiffrer le cryptage d’iMessage

Le gouvernement Américain s’est plaint il y a peu auprès d’Apple, que son service de messagerie gratuite iMessage était beaucoup trop sécurisé et que son cryptage ne permettait pas aux services de la DEA d’intercepter et de visualiser de manière efficiente les messages. Ce service d’Apple existe depuis la version iOS 5 et semble séduire de très nombreux utilisateurs, en permettant d’envoyer des messages texte, des vidéos, des photos, etc. en les cryptant avant l’envoi.

C’est précisément ce cryptage fort, qui perturbe l’interception des communications et empêche la DEA de faire son travail, ainsi que d’autres services gouvernementaux comme le FBI ou la CIA. Ce « trop » de sécurité dans le monde virtuel, engendre une insécurité dans le monde réel. Un fait inacceptable pour toutes ces agences gouvernementales, qui ont déjà demandé que la loi CALEA soit modifiée.

iMessage : une faille dans la sécurité américaine

Le gouvernement américain qui avait pris pour habitude de surveiller la totalité des communications pour se prémunir d’actes terroristes ou pour lutter contre la criminalité organisée, voit se créer une zone obscure et invisible au milieu des 2 milliards de messages envoyés quotidiennement. Aujourd’hui, les agences gouvernementales comme la DEA parviennent néanmoins à intercepter avec beaucoup de difficultés, les messages envoyés et réceptionnés sur des appareils de marque différente, en revanche d’Apple vers Apple, iMessages reste muet !

La seule alternative pour que les Etats Unis puisse à nouveau « écouter » le monde sans faille, serait de modifier la loi CALEA, en permettant d’élargir l’interception des messages, afin d’obtenir un accès direct aux conversations privées.

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Nous serions ravis d'avoir votre avis, laissez un commentaire !x
()
x
More in Actualités
Le deuxième campus d’Apple pourrait couter jusqu’à 5 milliards de dollars

Apple est en train de réaliser l'une des plus couteuses constructions architecturales pour son deuxième campus. Le projet devait couter…

Close