Accueil » Actualités » Streaming : La Fnac se lance sans offre gratuite ! Flop annoncé ?

Streaming : La Fnac se lance sans offre gratuite ! Flop annoncé ?

Par Emmanuel

Certaines stratégies commerciales sont parfois difficiles à comprendre, c’est le cas de la Fnac qui souhaite se lancer une dernière fois dans l’univers du streaming musical, suite à l’abandon de sa plateforme de téléchargement en 2012. Le seul « hic », c’est comment percer face à de rudes concurrents proposant du gratuit, quand on ne dispose d’aucune offre gratuite !

Pas d’offre gratuite sur la plateforme de streaming de la Fnac

La Fnac reste leader sur le marché de la vente de CD et aimerait pouvoir profiter de son ancrage dans le milieu de la musique pour parvenir enfin, à proposer un service musical sur le web. L’enseigne française avait bien tenté sa chance avec sa plateforme de téléchargement de morceaux, mais avait dû rapidement se résigner à fermer le site en 2012, face à de puissantes plateformes comme iTunes.

La Fnac tente une dernière fois sa chance, mais cette fois dans le domaine du streaming musical, avec un service baptisé Fnac Jukebox. Cependant à peine lancé, que l’avenir de Fnac Jukebox parait fort compromis. En effet, la Fnac ne propose aucune offre gratuite, là où des concurrents très en place comme Spotify le font ! La première offre de Fnac Jukebox est à 2 euros par mois et à ce prix-là, ne croyez pas bénéficier de l’illimité… la Fnac ne propose que 200 morceaux.

Fnac Jukebox : des offres chères dans un marché du gratuit !

La « vraie » offre de Fnac Jukebox est en fait facturée 4,99€/mois pour profiter de tout le contenu et encore uniquement avec l’utilisation d’un navigateur internet… si des utilisateurs souhaitent utiliser la plateforme de streaming musical sur l’iPhone ou l’iPad, il faudra débourser presque 10 euros par mois ! Alors comment la Fnac justifie ses prix assez chers dans un univers ou la gratuité prime ?

Alexandre Bompard, PDG de la Fnac répond à cette question en affirmant : « C’est un parti pris et une conviction forte. On prend du plaisir quand on écoute de la musique sans publicité. Nous voulons être accessibles au plus grand nombre avec notre offre à 2 euros par mois ». Pas sûr que les utilisateurs aient la même vision des choses en période de crise et quand des concurrents déjà bien en place comme Spotify ou Deezer disposent eux d’offres gratuites pour le streaming musical.

3 Commentaires
0

Vous aimerez aussi

3
Poster un Commentaire

avatar
3 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
GoupilsFrancois_Ctimat Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
timat
Invité
timat

C’est bien un entreprise française mdrrrrrrrrrrrrrrrrrrr

Francois_C
Invité
Francois_C

"Un parti pris avec une conviction forte ?" ou un parti-pris de prendre ses rêves pour des réalités ? Sans dénigrer quant à moi les entreprises françaises (ce qui voudrait dire que j’admire les américaines) je pense que dans ce cas, ils se plantent. Et, sur des critères qui sont sans doute américains, je crois ils vont encore perdre du pognon alors que je suppose qu’ils rêvent d’en gagner.

Goupils
Invité
Goupils

C’est un parti pris et une conviction forte… MORT DE RIRE

Vive SPOTIFY !

Plus dans Actualités
Amazon est bien décidé à percer dans le streaming musical

Il y a quelques jours nous vous parlions d'une volonté d'Amazon de pénétrer le marché du streaming TV par le…

Fermer