Accueil » Actualités » Il faudra attendre encore jusque 2017 pour le Wi-Fi gratuit de la SNCF dans les trains

Il faudra attendre encore jusque 2017 pour le Wi-Fi gratuit de la SNCF dans les trains

Par Ruby Charpentier

Il semble que connecter des trains soient un parcours du combattant pour la SNCF, qui vient d’annoncer que sa promesse du Wi-Fi dans les TGV ne se fera finalement pas en temps et en heure et qu’il faudra patienter jusqu’à 2017.

Le Wi-Fi ne prendra pas le TGV avant 2017

On se souvient tous du fameux tweet d’Axelle Lemaire, la secrétaire d’Etat au Numérique en octobre 2014, qui interpellait la SNCF sur une question de taille pour une entreprise de sa dimension. Quand serait-il possible de pouvoir se connecter à internet depuis les rames, lorsque l’on sait qu’un très grand nombre de passagers ont une réelle nécessité dans ce domaine ?

Un retard français que la secrétaire d’Etat jugeait encore plus intolérable, que dans de nombreux pays, ce virage technologique avait été pris depuis longtemps. La pression du gouvernement aura finalement permis de pousser la SNCF à faire cet  investissement, mais ce chantier s’est vite converti en parcours du combattant.

En février 2015, la SNCF avait indiqué que les premières rames de TGV disposant du Wi-Fi gratuit commenceraient à circuler au milieu de l’année 2016, mais on sait aujourd’hui que ce délai ne pourra pas être tenu. Barbara Dallibard, la directrice générale de la branche SNCF voyageurs a déclaré à BFM Business : « On va mettre en œuvre des systèmes dans les trains pour permettre d’avoir le Wi-Fi, en commençant par les trains à grande vitesse. En 2017, vous allez commencer à avoir ça ».

Malgré ce retard, les usagers seront heureux de ce futur changement, qui devrait leur permettre de profiter de connexions nettement plus fiables qu’actuellement, via les réseaux 3G ou 4G avec des coupures très fréquentes.

Guillaume Pépy, PDG de la SNCF a exprimé : « Le choix du satellite, que nous avons fait il y a 5 ans n’était pas le meilleur. Le principal problème est son coût, d’environ 1 million d’euros par rame. Nous avons réalisé des essais notamment dans l’Est de la France mais de l’avis des clients, c’était superbof. Aujourd’hui on en tire les leçons ». C’est la raison pour laquelle, la SNCF a dû repartir à zéro en privilégiant cette fois la 4G pour équiper ses trains.

De plus, ce retard s’explique également par le temps qu’il a fallu pour matérialiser les zones blanches autour du réseau des voies ferrées. La SNCF a collaboré avec les opérateurs mobiles afin d’améliorer la couverture mobile 2G, 3G et 4G dans les trains classiques, mais également dans les TGV. Des accords ont donc dû être trouvés en ce sens avec les opérateurs.

Le coût est évalué à 350.000 euros par rame et l’ensemble du chantier est évalué quant à lui à 150 millions d’euros, le Wi-Fi gratuit devrait donc assez logiquement s’articuler autour d’un modèle économique basé sur la publicité sans beaucoup plus de précisions. Encore un peu de patience !

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Plus dans Actualités
France : un nouveau clavier Azerty pour cet été ?

Encore une originalité à la Française ? Là où le monde entier cherche à uniformiser les choses, la France cherche…

Fermer