Accueil » Actualités » Orange bloque Google, Wikipédia et OVH pour apologie au terrorisme

Orange bloque Google, Wikipédia et OVH pour apologie au terrorisme

Par Emmanuel

Les internautes ayant comme fournisseur d’accès Orange ont été surpris de se faire diriger vers une page du ministère de l’intérieur, au lieu de leur moteur de recherche Google. Un bug bien gênant lorsque l’on a pris l’habitude de ne faire des recherches qu’avec Google. La question que tout le monde se pose est bien évidemment : comment est-il possible que Google ait soudain été redirigé vers une page du ministère de l’intérieur ?

Une partie de la France a dû faire sans Google l’espace d’une heure

Il s’agit d’une erreur technique de la part d’Orange, qui avait ajouté Google dans une liste de sites devant être redirigés vers ce message du ministère de l’Intérieur : «Vous avez été redirigé vers cette page du ministère de l’Intérieur, car vous avez tenté de vous connecter à un site dont le contenu incite à des actes de terrorisme ou fait publiquement l’apologie d’actes de terrorisme.»
Google n’a donc pas été hacké par l’Etat islamique, c’est bien Orange qui est responsable de cette importante bévue. D’ailleurs Google, n’était pas le seul à être affecté par cette insolite redirection, l’hébergeur OVH a souffert du même problème, ainsi que le site Wikipédia ! Autant dire que certains français ont été bien embêtés le temps que tout rentre dans l’ordre.

Le moteur de recherche français Qwant n’a pas raté l’occasion pour s’offrir une publicité gratuite, afin d’inciter des internautes à l’utiliser, en tweetant : « Chers clients #Orange, si votre moteur de recherche habituel ne marche pas. Profitez en pour découvrir

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Nous serions ravis d'avoir votre avis, laissez un commentaire !x
()
x
More in Actualités
Lancement du Xiaomi Mi Note 2 le 25 octobre

Beaucoup d'informations avaient filtré sur le Xiaomi Mi Note 2, mais la plus importante était toujours inconnue. On sait enfin…

Close