Accueil » Actualités » Le robot Atlas est capable de marcher sur un terrain très accidenté

Le robot Atlas est capable de marcher sur un terrain très accidenté

Par Emmanuel

Si vous êtes un fan de robotique, alors vous devriez être intéressé par ces quelques lignes évoquant la prouesse d’une équipe de chercheurs ayant encore optimisé la démarche du robot Atlas. Le célèbre robot de Boston Dynamics vient encore d’améliorer ses performances en pouvant désormais marcher sur des terrains très accidentés.

Le robot Atlas peut désormais marcher sur des terrains très accidentés

Ce sont les chercheurs de l’Institut for Human and Machine Congnition (IHMC) qui ont travaillé sur le robot Atlas de l’entreprise Boston Dynamics. Cette fois, ils ont encore repoussé les capacités de la machine, car comme on peut l’observer sur la vidéo, le robot est désormais capable de marcher sur des rochers, sur des arêtes saillantes ou sur des plans inclinés, qui obligent la machine à redéfinir en permanence son équilibre et à contrebalancer ce dernier en utilisant ses bras.

Une démarche assez caractéristique de ce que ferait un humain en marchant sur une surface étroite ou instable, afin de ne pas tomber. Sur la vidéo évidemment tout se déroule à merveille, on ne sait donc pas combien de fois le robot a réussi cette prouesse et combien de fois il est tombé, mais il s’agit toutefois d’une prouesse remarquable, à saluer.

Les chercheurs de l’IHMC explique « Si de grandes avancées ont été récemment faites en robotique, les robots ne peuvent toujours pas aller aux mêmes endroits que les hommes ». De gros progrès qui « ont pour but de permettre à des humanoïdes bipèdes de se déplacer sur un terrain accidenté sans avoir besoin de modéliser le terrain à l’aide de capteurs ».

Faire marcher des robots n’est pas le dernier loisir à la mode des scientifiques, mais bel et bien de travaux très sérieux permettant de préparer l’avenir et notamment de remplacer les hommes dans certaines tâches ou dans certains lieux. Il est possible d’envisager des robots mineurs, des robots ouvriers sur des zones dangereuses ou radioactives, des robots explorateurs sur Mars, etc. Les possibilités infinies sont donc à la hauteur du défi. Les chercheurs tentent donc de réduire l’écart qui nous sépare des machines, pour un jour, leur confier des tâches pénibles ou dangereuses.

Vidéo du robot Atlas en mouvement

1 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
ifebo Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
ifebo
Invité
ifebo

On ne s’étonnera pas de voir un jour débarquer des aliens qui ne seront que des robots. Les conversations possibles tourneront court. 😉

Plus dans Actualités
Windows 10 progresse encore, mais au ralenti, sauf en novembre

Windows 10 avait connu une explosion au niveau de son taux de pénétration du marché la première année, mais depuis…

Fermer