Accueil » Actualités » John Hanke perçoit la réalité virtuelle comme un problème pour l’humanité

John Hanke perçoit la réalité virtuelle comme un problème pour l’humanité

Par Emmanuel

John Hanke, le CEO de Niantic, une filiale de Google qui est à l’origine du célèbre jeu Pokémon Go et qui travaille dans le domaine de la réalité augmentée, a fait part de ses craintes envers la réalité virtuelle.

John Hanke est assez critique envers la réalité virtuelle

Durant le festival « Mixed Reality Summit » de Londres, John Hanke a expliqué : « Mon problème avec la réalité virtuelle c’est qu’elle peut être trop bonne, dans le sens où c’est une expérience à laquelle les gens peuvent consacrer énormément de temps. Je veux dire, je m’inquiète déjà lorsque mes enfants passent trop de temps sur Minecraft, et c’est un excellent jeu ».

Le patron de Niantic comme beaucoup, évoque le manque d’études scientifiques sur cette technologie, ce qui pourraient conduire à de futurs problèmes de santé physiques ou psychologiques, car les utilisateurs se retrouvent dans un monde virtuel et surtout restent enfermés chez eux.

John Hanke a également déclaré : « Nous sommes des êtres humains, et il y a beaucoup de recherches démontrant que nous sommes bien plus heureux lorsque nous faisons de l’exercice, lorsque nous allons dehors – et particulièrement dans la nature. Je pense qu’il y a un problème dans notre société, si nous oublions cela et passons tout notre temps dans un univers en VR à la Ready Player One ». Un point sur lequel on ne peut pas vraiment lui donner tort.

La réalité augmentée a plus de chance d’apporter un impact positif sur l’homme

Ce dernier a également indiqué : « Avec la réalité augmentée, il y a le potentiel de faire des choses qui ont un impact positif sur les gens. Il y a une étude qui montre l’impact sur la santé des joueurs de Pokémon GO en particulier, mais vous pouvez étendre cela à tous les jeux en réalité augmentée. Ces jeux encouragent les gens à être plus actifs qu’ils ne le seraient normalement ». En même temps, on se doute que travaillant dans le secteur de la réalité augmentée et non virtuelle, que son jugement serait en faveur de l’un au détriment de l’autre.

Toutefois, son opinion a le mérite de lancer des débats autour de la question du virtuel, car à ce jour, il est assez difficile d’appréhender les problèmes que cette technologie apportera avec elle : pertes de repères spatiaux temporels, obésité, désociabilisation, addiction, problèmes psychiques ou mentaux, problèmes au niveau de la vue ou des autres sens…

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Plus dans Actualités
Honor dévoile l’Honor 6C, un smartphone puissant à 199 euros

Honor a mis les bouchées doubles aujourd'hui car après avoir dévoilé l'Honor 8 Pro que nous évoquions juste avant dans…

Fermer