Accueil » Actualités » Un iPhone 6S ou un iPad Mini 4 ont-ils pu causer le crash d’un avion de ligne ?

Un iPhone 6S ou un iPad Mini 4 ont-ils pu causer le crash d’un avion de ligne ?

Par Ruby Charpentier

Sans vouloir faire dans le sensationnalisme morbide, une information a été reprise dans la presse et mérite que l’on s’arrête dessus car les faits seraient relativement inquiétants, si cela venait à se confirmer. La justice française a annoncé travailler sur une nouvelle piste dans le crash de l’avion Egyptair MS804, survenu le 19 mai 2016.

Un iPhone peut-il être la cause du crash de l’avion d’Egyptair ?

Les enquêteurs français ne partagent pas la version officielle de l’accident annoncée par les autorités egyptiennes qui estiment qu’il s’agit d’un attentat au-dessus de la méditerranée. Pourtant à ce jour, après un an, aucun groupe terroriste n’a revendiqué cet « attentat » et surtout, aucune trace d’explosif sur les débris ou les victimes ne permet de conclure réellement à un acte de terrorisme. Une démarche un peu simpliste de la part de l’Egypte qui a choisi cette version pour se laver les mains du problème… pour eux les responsables sont à chercher du côté français, à Roissy CDG, pour avoir laissé passer un terroriste.

L’enquête se poursuit du côté français pour invalider cette version et essayer de comprendre ce qui a coûté la vie à 66 personnes, dont 15 Français le 19 mai 2016. L’enquête se révèle particulièrement difficile, car les experts ne parviennent pas à comprendre ce qui s’est passé ce jour-là dans le cockpit, mais une nouvelle piste très sérieuse a pourtant été avancée après l’analyse des images des caméras de surveillance à Roissy lorsque l’avion était stationné pour l’embarquement.

On y voit le copilote placer son iPhone 6S, un iPad Mini 4 et des bouteilles de parfum au-dessus du tableau de bord. C’est précisément à cet emplacement durant le vol, que les premières alarmes se sont déclenchées, notamment une alarme de détection de fumée dans les soutes, un détecteur de chaleur du parebrise et dans les toilettes avant de l’avion. Est-il possible qu’un des appareils de la marque à la pomme ait pu prendre feu sur le tableau de bord ou du moins dans une partie du cockpit, sans que les pilotes ne le remarquent ? trois juges d’instruction ont chargé une commission d’experts du CNRS et de l’armée, spécialistes dans le domaine des batteries, de répondre à cette question.

Une batterie qui prend feu dans le cockpit ?

La justice souhaite savoir si le courant délivré par les prises situées derrière le copilote et la réception de ce courant par des appareils à batterie au lithium était normal ou si au contraire, une différence entre les deux aurait pu engendrer une surchauffe. Est-il possible qu’une la batterie puisse brûler sans flamme et dégager des vapeurs capables d’asphyxier les pilotes, sans que ces derniers ne s’en aperçoivent ? En effet à aucun moment ces derniers évoquent un incendie dans le cockpit… Une nouvelle fois les experts auront beaucoup de difficultés à comprendre ce qui a pu se dérouler.

Apple a réagi en déclarant : « Nous n’avons pas été contactés par la gendarmerie des transports aériens (GTA) ou tout autre autorité enquêtant sur ce tragique événement. Nous n’avons eu accès à aucun rapport mais la compréhension que nous en avons est qu’il n’y a pas de preuve qui lie cet événement aux produits Apple. Nous sommes entièrement à la disposition des enquêteurs pour répondre à toute question. Nous testons rigoureusement nos produits afin de nous assurer qu’il soient conformes voire qu’ils dépassent les standards internationaux de sécurité ».

Il est beaucoup trop tôt pour avancer la responsabilité de la firme dans ce terrible crash, mais il est certain que cette théorie n’est pas si déraisonnable, quand on sait qu’à la même époque le constructeur Samsung avait vu plusieurs de ses Galaxy Note 7 prendre feu justement pour des problèmes de batterie.

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Plus dans Actualités
Le Mi6 de Xiaomi, une bonne option pour l’import !

On souhaite faire un rapide clin d'œil au Mi6 de Xiaomi car même si le constructeur ne compte pas le…

Fermer