Accueil » Actualités » Pour lutter contre la désinformation, Facebook agit un peu plus

Pour lutter contre la désinformation, Facebook agit un peu plus

Par Emmanuel

Souvent accusé d’être laxiste en la matière par le passé, Facebook semble vouloir changer ses pratiques afin de lutter contre la désinformation et les fake news en général. Le réseau social empêche désormais ses utilisateurs de faire évoluer l’aperçu des liens que ces derniers proposent sur leur mur. Des exceptions existent toutefois pour les médias.

Facebook, critiqué pour sa faible capacité à enrayer la désinformation

Facebook a été particulièrement attaqué lors de la dernière élection présidentielle américaine, accusé d’avoir servi de relais de désinformation. Face à cela, le réseau social a décidé de réagir via un communiqué.

Celui indique ainsi « [qu’] à partir [du 18 juillet], les pages n’appartenant pas à des médias ne seront plus capables d’écrire par-dessus les « métadonnées » du lien (comme le titre, la description et l’image) […]. Cela aidera à se débarrasser d’un canal qui a été détourné pour publier de fausses nouvelles ».

Cette décision a été prise après expérimentation du blocage des aperçus lorsque les liens sont partagés sur Facebook. Cela ne concerne toutefois pas les médias ayant une page dédiée sur Facebook. Toutefois, il y aura aussi certaines limites.

Mettre en place une lutte efficace contre les fake news

Facebook indique ainsi « mettre à disposition une solution pour aider les éditeurs qui utilisent la réécriture des métadonnées des aperçus de liens pour personnaliser la façon dont leurs contenus apparaissent à leurs audiences sur Facebook ».

De même, « les pages qui abusent d’une façon ou d’une autre de la possibilité de modifier leurs propres liens (par exemple en dénaturant le contenu du lien, en spammant les internautes avec des messages qui ne répondent pas à nos normes communautaires) seront privées de l’accès à cet outil ».

Avec cette mesure, Facebook espère ainsi faire taire les critiques sur sa propension à faire circuler tout et n’importe quoi sur la toile. Le réseau compte, pour évaluer l’efficacité de sa décision, observer dans les semaines à venir la façon dont les éditeurs vont utiliser le dispositif. La firme semble en tout cas optimiste sur les impacts de cette mesure, qui n’empêchera pas fondamentalement la diffusion de fake news, mais qui réduira la possibilité de les viraliser.

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Nous serions ravis d'avoir votre avis, laissez un commentaire !x
()
x
More in Actualités
Multi-Snap et Tint Brush
Snapchat améliore ses fonctionnalités en matière de vidéos et de clichés

Snapchat, connu pour proposer des mises à jour régulières de ses fonctionnalités, innove encore une fois pour satisfaire ses utilisateurs.…

Close