Accueil » Actualités » Huawei développe son OS pour se passer d’Android

Huawei développe son OS pour se passer d’Android

Par Emmanuel

L’interdiction d’utiliser certains services américains dont Android a frappé de plein fouet le fabricant chinois ZTE. En tant que troisième fabricant mondial de smartphones, Huawei ne peut qu’être alerté par cette éventualité de perdre sa licence Android et travaille depuis 2012 au développement de son propre OS.

Huawei prend les devants au cas où il ne ferait pas bon être dépendant d’Android

Suite à des poursuites à l’encontre de la firme chinoise ZTE, cette société s’était retrouvée en interdiction d’utiliser des services américains, ceci incluant le système d’exploitation Android et les produits Qualcomm comme les SoC Snapdragon.
Ce fait rendant la commercialisation de smartphones difficile sur le marché, et n’ayant pas respecté l’embargo imposé en Iran par les instances américaines, ZTE se retrouve dans une impasse qui a aussitôt alerté d’autres firmes chinoises, en particulier Huawei qui fait actuellement l’objet d’une enquête du même type.

En tant que troisième plus gros fabricant mondial de smartphones, il est évidemment inenvisageable pour l’équipementier chinois de se retrouver paralysé pour cause de dépendance à Android. Huawei a donc décidé de prendre les devants et travaille depuis 2012 au développement de son propre OS.

La licence Android : l’enjeu d’un quasi-monopole américain

Bien que Android soit open source, il n’empêche que Google en reste le propriétaire, ce qui oblige les fabricants d’appareils mobiles à tenir compte de certaines règles sous peine de se voir privés de licence Android. Le fait est qu’actuellement, de grosses firmes américaines sont en situation de quasi-monopole en matière de composants ou de système d’exploitation pour appareils mobiles.

Au cas où l’enquête en cours se terminerait en sa défaveur, Huawei a décidé d’investir dans le développement d’une OS qui lui apporterait sécurité et autonomie. Il se trouve que le chinois est déjà parfaitement indépendant pour nombre de composants fabriqués par ses propres filiales, et que seul l’OS manque véritablement à l’appel.

Chez Huawei, on déclare toutefois encore « ne pas avoir l’intention de sortir son propre système d’exploitation dans un avenir prévisible », l’intention étant pour l’heure uniquement à titre préventif.

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Plus dans Actualités
Samsung renouvelle sa gamme de SSD avec les 970 EVO et 970 PRO

Samsung innove dans le domaine des SSD. Après les SSD 960 EVO et 960 PRO, le constructeur sud-coréen va lancer…

Fermer