La commission européenne invite les fabricants de smartphones à s'accorder sur un chargeur universel

Depuis bientôt dix ans, la commission européenne incite les fabricants de smartphones à concevoir un chargeur unique, tant pour des raisons pratiques que pour diminuer les déchets électroniques.

La commission européenne met les pieds dans le dossier « chargeur unique » Les choses stagnent, et l'UE s'en mêle.

La commission européenne met les pieds dans le dossier « chargeur unique »

Déjà avertis de longue date, les fabricants de smartphones se voient une fois encore invités par l'union européenne à concevoir un modèle de chargeur universel. La commission européenne s'impatiente, ces derniers brillant par leur absence de réactivité dans ce domaine.

 

Commissaire européenne à la concurrence, Margrethe Vestager a déclaré que la commission allait faire accélérer les choses, l'enjeu étant double. Il s'agit en effet non seulement d'uniformiser les chargeurs pour le confort des utilisateurs, mais surtout de diminuer remarquablement les déchets électroniques causés par ces appareils hors service.

 

Dossier à l'appui, l'UE rappelle que les chargeurs obsolètes représentent tout de même 51 000 tonnes de déchets électroniques chaque année. En l'absence de réaction des constructeurs, la commission de régulation prendra des mesures pour imposer une norme de chargeurs communs à tous les smartphones.

Aucun signe d'universalisation, malgré des accords datant de 2009

Sur ce sujet, le député européen Marc Tarabella expliquait en 2014 qu'il s'agit de « contraindre les fabricants à rendre leurs téléphones compatibles afin que ce chargeur unique simplifie la vie du citoyen, mais aussi réduise les coûts liés à l'achat du téléphone et diminue le volume des déchets ».

 

C'est un fait que depuis 2009, 14 grandes enseignes dont Samsung et Apple ont signé un accord les engageant à universaliser leurs chargeurs, mais les actes n'ont pas réellement suivis et presque tout reste à faire. Selon la commission européenne, cette mesure sera favorable aux utilisateurs, insistant sur « un chargeur commun pour tous les téléphones mobiles, tous les citoyens y sont favorables ».

 

Mais devant cette inactivité, la parlementaire Elzbieta Bienkowska a été chargée du dossier, considérant que « Au vu des progrès insatisfaisants de cette démarche volontaire, la commission lancera bientôt une étude d'impact pour évaluer les avantages et les inconvénients des différentes possibilités ».

.

Réagissez !
Voir aussi :
Le rachat de Shazam par Apple, un potentiel risque pour la concurrence ?

La Commission européenne va examiner de plus près le rachat de Shazam par Apple

Les demandes de plusieurs pays européens, dont la France, ont donc abouti. En effet, la Commission européenne a décidé d'examiner de plus près le rachat de Shazam par Apple. Le motif a trait à un...
commission européenne

Anti-concurrence et guerre des brevets : la commission européenne rappelle Samsung à l'ordre

La concurrence faisant rage entre les géants de l'électronique, en cas d'utilisation abusive de brevets, la commission européenne s'en mêle et met tout le monde d'accord, que l'on se nomme Samsung,...
Soyez le premier à réagir !