Accueil » Actualités » Les opérateurs de téléphonie dans le collimateur de la Commission Européenne

Les opérateurs de téléphonie dans le collimateur de la Commission Européenne

Par Emmanuel

Depuis quelques temps, des soupçons d’entente préalable pèsent à l’encontre des 5 opérateurs européens de télécommunication. En effet, la Commission Européenne vient d’adresser aux cinq opérateurs un questionnaire. Pour l’heure, aucune enquête officielle n’a été ouverte, mais ce questionnaire envoyé aux opérateurs porterait principalement sur les services de paiement sur Smartphones et sur les services de publicité sur mobile.
Dans le collimateur de la Commission Européenne se trouve France Télécom, Deutsche Telekom, Vodafone, Telefonica et Telecom Italia. Il s’agit surtout de déterminer s’il y a eu entente entre ces cinq opérateurs lors de réunions tenues depuis 2010 sur la stratégie et la coopération technique. Il semblerait qu’il y ait eu 4 réunions en seulement quinze mois, les opérateurs se défendent en précisant qu’un rapport de chaque réunion était envoyé aux autorités Européennes.

De nos jours, face à des sociétés telles que Google ou Apple qui proposent de nombreux services gratuits, les opérateurs se retrouvent en difficultés pour développer de nouveaux services, ou même de nouvelles technologies. C’est une des raisons qui peut laisser penser, que le club des Cinq aurait pû s’allier pour faire face à la concurrence.

Lors de ces réunions, divers sujets ont été abordés notamment l’initiative de créer un magasin d’applications commun aux opérateurs, afin de concurrencer Apple avec son Apple store et Google Play de Google. Les opérateurs ont également discuté des problèmes que posent les géants du Web qui sollicitent énormément leurs réseaux avec le trafic important de données.

Le directeur de France Télécom à l’époque des faits était Stéphane Richard, c’est ce dernier qui est à l’origine de l’organisation de ces réunions. « D’ailleurs, ces réunions n’étaient absolument pas secrètes et se faisaient toujours en présence d’un ou plusieurs avocats » se défendent les opérateurs.

Il semblerait que cette collecte d’informations reflète les tensions existantes entre Bruxelles et les opérateurs des Télécoms.

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Nous serions ravis d'avoir votre avis, laissez un commentaire !x
()
x
More in Actualités
PNG : les dangers du courrier électronique

PNG pour Publications Numériques Gratuites, une rubrique destinée à attirer votre attention sur des publications numériques gratuites d'éditeurs, de particuliers, à publication régulière ou…

Close